in

Développé par la Nasa, ce robot cubique à pointes pourra explorer les astres à faible gravité

Credits: NASA/JPL-Caltech/Stanford

La Nasa vient de dévoiler le robot qui partira explorer les astres à faible gravité comme les comètes ou les astéroïdes, le Hedgehog. Avec sa forme cubique à pointes, il est capable de fonctionner sur n’importe quel côté et sur une multitude de surfaces différentes.

Il s’appelle Hedgehog (hérisson en français), et il est le prochain robot que la Nasa exploitera pour l’exploration des astres à faible gravité. Fruit de la collaboration entre le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa (JPL), l’Université de Stanford et le Massachussetts Institute of Technology (MIT), ce robot cubique à pointes est à un stade avancé de son développement, en phase II.

« Le Hedgehog est un autre type de robot qui saute et culbute sur la surface au lieu de rouler sur des roues. Il est en forme de cube et peut fonctionner quelque soit le côté sur lequel il atterrit » présente Issa Nesnas, du JPL. Les pointes qui composent chacun de ses sommets serviront à protéger le robot, mais pourraient également avoir d’autres fonctions. « Elles pourraient aussi abriter des instruments comme des sondes thermiques pour prendre la température des surfaces » complète Issa Nesnas. Le Hedgehog est capable de se mouvoir dans tous les sens et ce, grâce à trois rotors situés en son intérieur.

hedgehog

Deux prototypes dépourvus des différents instruments que le robot embarquera sont déjà fabriqués, et pèsent cinq kilos. Les versions définitives devraient avoir un poids de neuf kilos. Ces deux prototypes ont été testés par la Nasa au cours des dernières semaines, embarqués dans quatre vols zéro-G à bord d’un C-9 de l’agence spatiale américaine. Les 180 paraboles réalisées durant ces vols ont permis de tester plusieurs manœuvres sur différents matériaux, et ceci sur plusieurs surfaces qui peuvent correspondre avec celles des astres qu’il ira explorer : sables, roches, glace, sols friables et sols mous. « Nous avons démontré pour la première fois que nos prototypes peuvent se mouvoir de façon contrôlée sur une comète », déclare Robert Reid, ingénieur en chef au JPL.

Le Hedgehog est également capable de s’extraire de zones dangereuses grâce à une manœuvre appelée « tornade », au cours de laquelle il combine force, saut et rotation. Reste aux ingénieurs à améliorer son autonomie et ses moyens de communiquer avec la Terre. Son coût devrait être relativement faible, permettant ainsi à la Nasa d’en envoyer plusieurs en même temps sur un astre, pour couvrir une surface plus importante en un minimum de temps.

Source : Nasa