in

Le deuxième patient au coeur artificiel est mort 9 mois après son implant

Crédits : Մանէ / Wikimedia Commons

L’homme âgé de 69 ans était le deuxième patient à qui il avait été implanté un cœur artificiel Carmat. Ce lundi 4 mai, le groupe Carmat a annoncé son décès survenu samedi 2 mai au CHU de Nantes, des suites d’une insuffisance circulatoire.

« En fait je ne me suis jamais senti aussi bien. Intellectuellement, je réfléchis plus précisément à un tas de choses. C’est difficile à expliquer. » Tels étaient les quelques mots prononcés par ce patient implanté le 5 août dernier d’un cœur artificiel Carmat, dans son interview accordée au JDD. Mais une insuffisance circulatoire aura eu raison de son objectif de vie, « fixé vingt ans après l’opération ».

Dans un communiqué publié lundi, le groupe Carmat a annoncé le décès survenu le 2 mai de ce patient de 69 ans qui souhaitait rester anonyme et qui était le deuxième patient à avoir reçu, en août 2014, un cœur artificiel. Selon le groupe, vendredi 1er mai, il a été hospitalisé à Nantes en raison d’une « insuffisance circulatoire ». Dans son communiqué, Carmat explique que « l’équipe médico-chirurgicale ayant constaté une dérive fonctionnelle de la prothèse, le patient a été mis sous assistance cardio-respiratoire en unité de soins intensifs ». Samedi 2 mai, il a été décidé de lui implanter une nouvelle prothèse. « L’opération a été menée à son terme et la circulation sanguine a été rétablie. Malgré les efforts réalisés, des complications polyviscérales post-opératoires se sont installées, et le patient est décédé samedi 2 mai en fin d’après-midi », y est-il expliqué.

Afin d’identifier avec précision les causes du décès, la prothèse qui équipait ce patient est en cours d’analyses. « Nous nous associons à la douleur des proches du patient et souhaitons rendre hommage à ce dernier qui a vécu près de neuf mois avec sa prothèse cardiaque en menant une vie quasi normale auprès des siens », poursuit le communiqué. Il précise que « cet événement est à situer dans le contexte de la phase d’essai de faisabilité d’un dispositif extrêmement innovant pour des malades souffrant d’insuffisance cardiaque terminale. La société reste résolument confiante dans la capacité de la prothèse et renouvelle l’engagement total de ses équipes en ce sens ».

Car un autre patient a été implanté de ce cœur artificiel Carmat le 8 avril dernier. Il est le troisième à avoir reçu ce type de prothèse, après Claude Dany, 76 ans, qui fut le tout premier et qui avait succombé après 74 jours, et ce patient donc, décédé le samedi 2 mai dernier.

Source : carmatsa