in , ,

Deux satellites vont partir mesurer le respect des engagements pris lors de la COP21

Vue d'Artiste du satellite Microcarb en orbite - Crédits : CNES / Illustration Oliver Sattler 2015

Depuis le 30 novembre dernier et jusqu’au 11 décembre, la France accueille le 21e sommet international sur le climat. Des engagements doivent y être pris afin de limiter à moins de 2 °C le réchauffement climatique, et deux satellites auront pour mission de mesurer l’application de ces engagements.

En marge des négociations de la COP21 qui se déroulent sur le site du Bourget, le président du CNES (l’agence spatiale française), Jean-Yves Le Gall a présenté deux nouveaux satellites qui seront envoyés en orbite à l’horizon 2020, des missions baptisées Microcarb et Merlin. Entre 30 et 40 satellites sont déjà destinés à la mesure de l’évolution du climat, mais ces deux derniers auront pour mission principale la mesure du respect des promesses de réduction des gaz à effet de serre prises lors de la COP21.

Le premier satellite cité, Microcarb, est un satellite 100 % français. Sa mission sera la mesure des quantités de dioxyde de carbone atmosphérique, plus particulièrement au-dessus des zones terrestres sous-équipées en stations de mesure, en observant le rayonnement lumineux terrestre au spectromètre.

Le second satellite, Merlin, est lui le fruit de la collaboration entre les agences spatiales française et allemande, et est destiné à « améliorer la connaissance des mécanismes régissant le cycle du méthane » (deuxième gaz à effet de serre le plus important). Pour mesurer la concentration en méthane atmosphérique, il « émettra des tirs lasers vers la surface de la terre, puis analysera le signal réfléchi afin de déduire la quantité de méthane présente », commente le CNES.

Maquette optique de l'instrument Microcarb / CNES
Maquette optique de l’instrument Microcarb / Crédits : CNES

Sources : CNESbfmbusiness