in

Deux lunes d’Uranus condamnées à entrer en collision

Crédits : Nasa

Les lunes d’Uranus ont toujours été difficiles à repérer, car en plus d’être très petites, elles sont recouvertes d’un matériau très sombre. Oberon et Titania (ses plus grandes lunes) ont été repérées par l’astronome britannique William Herschel en 1787. En 1986, on découvrait dix autres lunes. Parmi elles, on retrouve Desdemone et Cressida. Et selon de récents calculs, ces deux lunes pourraient bientôt se percuter.

Cressida est un satellite naturel d’Uranus découvert en 1986 par la sonde Voyager 2 qui fête cette année ses 40 ans. Excepté ses caractéristiques orbitales et une estimation de ses dimensions, on ne connaît que peu de choses à son sujet mis à part qu’il appartient au groupe de satellites les plus serrés du Système solaire avec pas moins de neuf lunes dont les orbites se situent à moins de 18 000 kilomètres les unes des autres. Plus récemment, l’astrophysicien Robert Chancia, de l’Université d’Idaho, a néanmoins déduit la masse de Cressida. De là, il a pu également prédire sa disparition. La lune pourrait en effet bientôt entrer en collision avec un autre satellite de la géante glacée.

En étudiant l’anneau d’Uranus (Eta) suivi par Cressida, Robert Chancia et son équipe se sont en effet aperçus que son orbite était légèrement triangulaire plutôt que parfaitement circulaire. Les chercheurs pensent que la petite lune (82 km de large) agit sur cette distorsion par effet de gravité. En revanche, les particules individuelles qui composent l’anneau tournent plus vite que la lune, complétant trois orbites quand Cressida n’en complète que deux. C’est cela qui a permis à l’équipe de déduire la masse de la lune.

Apparemment, Cressida est assez légère : seulement environ 1/300 000 la masse de notre Lune. Selon les chercheurs, cela marque « la première mesure directe de la masse d’un satellite uranien interne ». Connaissant sa masse et son orbite, les chercheurs ont ensuite pu « prédire » son avenir. Cressida pourrait entrer en collision avec une autre lune d’Uranus, Desdemone, située à seulement 900 km de l’orbite de Cressida. L’impact est prévu dans un million d’années environ. Auparavant, les astronomes estimaient que cet événement tragique n’arriverait pas avant cent millions d’années.

Source

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.