in

Deux exoplanètes rocheuses découvertes autour d’une étoile voisine

exoplanète kepler
Crédits : AD_Images/Pixabay

Une équipe d’astronomes annonce la découverte de deux exoplanètes rocheuses supplémentaires évoluant à moins de trente-trois années-lumière de la Terre. Les deux mondes ont été repérés avec le satellite TESS grâce à la prolifique méthode du transit.

Selon une récente annonce du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA, on dénombre aujourd’hui plus de 5 000 exoplanètes dans notre carnet d’adresses cosmique. Et ce n’est pas fini. Si Kepler n’est malheureusement plus actif aujourd’hui, le satellite TESS, son successeur, ne chôme pas. Le télescope poursuit en effet actuellement son enquête sur environ 200 000 étoiles proches dans le but de rechercher des signaux de transit. Il s’agit de creux réguliers de luminosité stellaire trahissant le passage d’une planète devant son étoile de notre point de vue.

Plus récemment, une équipe d’astronomes dirigée par Rafael Luque, de l’Université de Chicago, a ainsi détecté deux nouveaux mondes extraterrestres dans les données du télescope. Les deux exoplanètes orbitent autour d’une étoile naine M connue sous le nom de HD 260655 située à 32,5 années-lumière de la Terre. La nature planétaire de ces signaux a été confirmée par des mesures de la vitesse radiale. La découverte vient de faire l’objet d’un article publié sur arXiv.org.

Deux mondes rocheux

L’exoplanète la plus proche de l’étoile mère, désignée HD 260655 b, présente un rayon d’environ 1,24 rayon terrestre. Elle est environ 2,14 fois plus massive que notre planète avec une densité de 6,2 g/cm3. La planète évolue autour de son hôte tous les 2,77 jours à une distance d’environ 0,03 UA de celui-ci (environ 4,5 millions de km). Sa température d’équilibre a été estimée à environ 430 °C.

La seconde planète nouvellement découverte, désignée HD 260655 c, est plus grande et plus massive que la première. D’après les analyses, elle aurait un rayon de 1,53 rayon terrestre, tandis que sa masse est d’environ 3,09 masses terrestres (densité de 4,7 g/cm3). HD 260655 c est séparée de l’étoile mère par 0,047 UA (environ sept millions de kilomètres) et en fait le tour en 5,7 jours terrestres. Sa température d’équilibre est d’environ 557 K (environ 280 °C).

méthane exoplanètes vie planète HD 3167
Illustration d’une exoplanète rocheuse. Crédits : ESO/M. Kornmesser

L’étoile HD 260655 est quant à elle environ 56 % plus petite et moins massive que le Soleil. Son âge est estimé à entre deux et huit milliards d’années. À titre de comparaison, le Soleil est âgé d’environ 4,6 milliards d’années.

Sur la base des densités calculées, les astronomes concluent que ces deux planètes ont une composition rocheuse.

D’après les chercheurs, cette découverte fait de HD 260655 le quatrième système planétaire multitransit connu le plus proche. Ils ajoutent qu’en raison de la luminosité apparente relativement élevée de l’étoile, ces deux planètes seraient d’excellentes cibles pour des études atmosphériques avec le James Webb Telescope, qui doit entrer en service dès cet été.