in

Des scientifiques pensent savoir pourquoi le pôle Nord magnétique se déplace vers la Russie

Crédits : Mediadeka / Pixabay

Ces dernières années, le pôle Nord magnétique s’est déplacé du Canada vers la Sibérie. Une équipe de chercheurs britanniques pense avoir percé le mystère de ce décalage inhabituel. Depuis sa découverte, le pôle nord magnétique se déplace vers la Sibérie mais la vitesse à laquelle cela se produit a récemment fortement augmenté.

Un déplacement désormais plus rapide

Tout d’abord, le pôle Nord magnétique ne doit pas être confondu avec le pôle Nord géographique. En effet, il s’agit d’un point errant unique sur la surface où le champ magnétique terrestre pointe vers le bas. Rappelons au passage que le pôle Nord magnétique a été découvert par James Clark Ross en 1831 sur la côte ouest de la péninsule Boothia (Canada).

Depuis sa découverte, le pôle Nord magnétique a suivi une ligne nord-nord ouest, à savoir en direction de la Sibérie. C’est pour cette raison que le World Magnetic Model (WMM – modèle magnétique mondial) est mis à jour tous les cinq ans. Utilisé pour la navigation maritime et aérienne, ce modèle a connu des décalages plus importants ces dernières années. En effet, depuis les années 1990 le mouvement s’est fortement accéléré, passant d’environ 15 km/an à 55 km/an aujourd’hui.

pole nord magnétique
Emplacement du pôle magnétique en 2017
Crédits : Cavit / Wikipedia

Un “tir à la corde” déterminant sa position

Dans un article publié le 7 mai 2020, le quotidien The Independent a relaté les recherches d’une équipe de l’Université de Leeds (Royaume-Uni). Les scientifiques menés par le Dr Phil Livermore sont pratiquement en mesure d’expliquer clairement pourquoi le pôle Nord magnétique se déplace plus rapidement. Rappelons que le champ magnétique terrestre est principalement lié au mouvement de fer liquide composant la majorité du noyau terrestre situé à 3 000 km sous la surface.

Les chercheurs disent avoir fait une découverte importante. Selon eux, la position du nord magnétique est contrôlée par deux parties du champ magnétique. Or, l’une se trouve sous le Canada et l’autre, sous la Sibérie. Le fait est que les deux parties interagissent à la manière d’un “tir à la corde”, ayant pour effet le déplacement du pôle Nord magnétique.

Les scientifiques britanniques rappellent qu’auparavant, la partie canadienne l’emportait sur la partie sibérienne. Toutefois, la première s’est largement affaiblie, d’où le déplacement vers la Sibérie. Pour l’heure, le pôle Nord magnétique se trouve dans l’océan arctique. Toutefois, le nouveau modèle établi basé sur son déplacement durant les 20 dernières années montre que celui-ci poursuivra sa route vers la Russie. Autrement dit, il est totalement impossible de prévoir si le pôle Nord magnétique repartira vers le Canada un jour.