in

Des rivières sillonnaient autrefois la surface de Mars

Crédits : ESA / DLR / FU Berlin

Il y a plusieurs milliards d’années, Mars était un endroit beaucoup plus chaud et humide, au point que la planète rouge était sillonnée par des vallées fluviales. En témoignent ces nouvelles photos capturées depuis l’espace.

Des rivières sur Mars

Mars n’est aujourd’hui qu’un monde froid et sec, mais ça n’a pas toujours été le cas. De nombreuses preuves suggèrent en effet que la planète, il y a un peu plus de trois milliards d’années, était englobée d’une atmosphère plus épaisse et plus dense qu’aujourd’hui. Cette “couverture chauffante” aurait donc permis un climat plus chaud, comparable à celui de la Terre, soutenant en surface des réseaux de vallées fluviales. Une image signée de la caméra à haute résolution, installée sur le Mars Express Orbiter de l’ESA, nous montre clairement l’un de ces systèmes.

La région se situe dans les hautes terres du sud de Mars, au nord de Hellas Planitia, le plus grand bassin d’impact de la planète rouge. Selon les chercheurs, et d’après ce que l’on peut voir, il semblerait que l’eau ait ici coulé de la plus haute altitude à droite vers la basse altitude à gauche. Les bords de la vallée semblent également très érodés. Si l’on ne se rend pas forcément bien compte sur cette image, notez que certaines parties de ces tranchées mesurent environ deux kilomètres de large, pour environ 200 mètres de profondeur.

rivière mars
Vue topographique d’un réseau de vallée fluviale asséché. Crédits : ESA

Vie extraterrestre

Pour l’heure, on ne sait pas grand-chose sur l’origine de toute cette eau. Elle pourrait être l’œuvre de précipitations, de fuites de nappes phréatiques ou de la fonte de glaciers. Toujours est-il que de l’eau en abondance tapissait autrefois la planète rouge, et la question de la vie extraterrestre se pose forcément. Si le climat était plus chaud il y a plusieurs milliards d’années, et que de l’eau sillonnait la surface, il est en effet possible que la vie ait eu le temps de prendre racine avant que l’atmosphère de la planète ne soit soufflée par le vent solaire.

Si la vie a effectivement évolué sur Mars, des traces de ces anciens organismes pourraient avoir résisté au temps et à l’érosion. Pour le savoir, il va falloir se rendre sur place. Ce sera d’ailleurs l’objet de deux futures missions, l’une de l’ESA et l’autre de la NASA. Les deux rovers, qui devraient débarquer en 2021, seront munis d’instruments visant à répondre à cette question fondamentale : la vie a-t-elle déjà existé ailleurs dans l’Univers ?

Source

Articles liés :

Elon Musk estime le prix du billet pour Mars à moins de 500 000 dollars

Le dernier (magnifique) panorama de Curiosity sur Mars

Les principales découvertes du rover Opportunity sur Mars