in

Dès que la pluie tombe, les plantes “paniquent”

Crédits : Pixabay

De manière un peu surprenante, une récente étude suggère que les plantes réagissent de manière un peu “paniquée” à l’arrivée de la pluie. Tous les signaux sont en alerte. Mais pourquoi, exactement ?

De la lumière, du CO2 et de la pluie… Avec ces trois “ingrédients”, à priori, vous pourriez rendre n’importe quelle plante heureuse. Vraiment ? De nouvelles expériences menées par des chercheurs de l’Université d’Australie occidentale (UWA) et de l’Université de Lund en Suède, suggèrent pourtant que les plantes réagissent aux précipitations en déployant des signaux chimiques comparables à la “panique”.

Au cours de ces travaux, les chercheurs ont en effet pulvérisé un peu d’eau sur plusieurs plants d’Arabidopsis, une petite plante à fleurs de la famille des Brassicacées. Ils ont observé que celle-ci, dès les premières gouttes, activait une protéine appelée Myc2. Qui elle-même déclenche les systèmes de défense de la plante. Les plants d’Arabidopsis ont également déployé une hormone appelée acide jasmonique, qui agit comme un “signal d’avertissement” pour les autres plantes.

Éviter la propagation des maladies

Ainsi, ces organismes au contact des premières gouttes, réagissent comme si elles étaient agressées. Un système d’auto-défense qui peut durer pendant au moins 25 minutes. Mais pourquoi un telle réaction ? Parce que même si l’eau est effectivement un ingrédient essentiel à la photosynthèse, elle peut également propager bactéries, virus et autres spores fongiques.

Aussi étrange que cela puisse paraître, la pluie est en fait la principale cause de propagation des maladies entre les plantes, explique en effet Harvey Millar, principal auteur de l’étude. Quand une goutte de pluie éclabousse une feuille, de minuscules gouttelettes ricochent en effet dans toutes les directions. Si les mécanismes de défense des plantes voisines sont activés, les maladies auront plus de mal à se propager. Il est donc dans l’intérêt des plantes d’avertir les plants les plus proches“.

Ce n’est pas la première fois que nous assistons à cette incroyable transmission d’informations chez les plantes. Elles régissent également en cas d’attaques d’insectes. Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez voir une chenille s’affairant sur les bords d’une feuille. Ce que la plante considère comme une attaque. On observe alors une lueur se répandre sur les autres feuilles. Comme pour les prévenir qu’une agression est imminente.

Sachez également que cette agréable odeur de l’herbe coupée, lorsque vous tondez la pelouse, est également le fruit d’une réponse à une agression. Nous respirons en effet des substances volatiles libérées par les feuilles de nombreuses espèces végétales – dont les herbes – dans le but de synthétiser des toxines et de prévenir les autres plants aux alentours.

Source

Articles liés :

L’extinction (silencieuse) des plantes à travers le monde

20 plantes mellifères à semer pour les abeilles et autres pollinisateurs

Les plantes n’aiment pas être touchées, et elles le font savoir