in

Des milliers d’avions Boeing 737 bientôt inspectés afin d’éviter le pire !

Crédits : Pikist

Aux États-Unis, la Federal Aviation Administration (AAA) a ordonné l’inspection de pas moins de 2 000 avions Boeing 737. Cette décision fait suite à quatre rapports évoquant des “arrêts de monomoteurs”. Il s’agit d’une panne visiblement causée par les semaines d’immobilisation forcée en raison de l’actuelle crise sanitaire.

Des soupapes de contrôle bloquées

La crise découlant de la pandémie de Covid-19 est décidément une plaie pour les compagnies aériennes. Après les énormes pertes causées par les semaines de forte réduction du trafic aérien, un autre problème vient s’ajouter à cette situation difficile. Comme l’explique l’agence de presse Reuters dans un article du 24 juillet 2020, la Federal Aviation Administration (AAA) a reçu quatre rapports alarmants depuis la relance progressive du trafic. Dans chacun des cas – dont un concerne la compagnie Alaska Airlines – il est question d’un brutal arrêt en plein vol d’un des moteurs de l’appareil. Heureusement, aucun crash et donc aucune victime ne sont à déplorer puisque les pilotes ont à chaque fois pu atterrir sans encombre.

Il faut savoir que l’immobilisation des appareils durant la crise a impacté l’état des moteurs. En effet, les soupapes des moteurs sont sensibles à la corrosion et peuvent donc interférer voir totalement bloquer leur fonctionnement. Les rapports font état de soupapes de contrôle coincées en position ouverte, ce qui aurait causé la panne des réacteurs. Ces soupapes s’ouvrent normalement lors du décollage mais sont visiblement susceptibles de rester en position ouverte au lieu de se refermer normalement.

boeing 737 avion
Crédits : Aero Icarus / Wikipedia

Boeing inquiété à nouveau

La FAA estime qu’une panne sur un des moteurs n’empêche pas totalement la manœuvre de l’appareil. Toutefois, la crainte se situe surtout dans un cas de figure précis, c’est-à-dire où deux moteurs d’un avion s’arrêtent de façon simultanée. Ainsi, la FAA a ordonné à de nombreuses compagnies aériennes d’inspecter au total 2 000 avions Boeing 737 NG et Classic. Par ailleurs, la mesure concerne les appareils ayant été immobilisés durant au moins une semaine. Boeing a de son côté affirmé se tenir prêt à changer les pièces défaillantes en cas de besoin.

Boeing est à nouveau dans la tourmente alors que le géant de l’aéronautique avait déjà fort à faire avec les modèles 737 MAX. En effet, ceux-ci sont immobilisés depuis mars 2019 en raison de deux crashs ayant fait 346 morts. Les critiques visaient entre autres le dispositif informatique de stabilisation de l’avion. Or, de nouveaux vols d’essai ont débuté fin juin 2020 afin de convaincre la FAA d’autoriser à nouveau la circulation du 737 MAX.

Enfin, un ancien employé de la firme avait lancé une alerte en novembre 2019 à propos des Boeing 787. Selon l’intéressé, un quart des systèmes d’oxygène équipant ce modèle pourraient ne pas fonctionner !