in

Des médecins proposent de combattre “l’épaule gelée” grâce à des billes dans les artères !

Crédits : Harvard health

Particulièrement douloureuse et impotente, “l’épaule gelée” vient de faire l’objet d’une nouvelle approche thérapeutique. En effet, des médecins étasuniens proposent de régler ce problème d’épaule bloquée en pratiquant une embolisation artérielle.

Un mystère vieux de 150 ans !

Le phénomène d’épaule gelée (“frozen shoulder” en anglais) est relatif à un blocage plus ou moins progressif de l’articulation. Complexe, l’épaule est dotée de sept muscles et de tout autant de tendons permettant la mobilité articulaire dans plusieurs sens. Le fait est qu’autour de l’articulation se trouve la capsule, une membrane fibreuse. Or, l’épaule gelée se produit lorsque la capsule perd de son élasticité.

Par ailleurs, si un traumatisme peut être la cause du problème, le phénomène se produit le plus souvent sans cause apparente. Ainsi, il s’agit d’un mystère vieux d’environ 150 ans, soit depuis l’identification de l’épaule gelée ! Ce mal se soigne à l’aide de médicaments anti-inflammatoires et, parfois, d’une infiltration intra-articulaire. Or, ces traitements sont plutôt longs et assez peu efficaces. Généralement, la guérison de l’épaule gelée prend entre 6 et 24 mois !

shéma épaule gelée
Crédits : Clinic Mayo

Organisé par Society of Interventional Radiology (SIR) à la mi juin 2020, le SIR 2020 Virtual a accueilli une conférence présentant une innovation dans le traitement de l’épaule gelée. Il s’agit d’une nouvelle approche thérapeutique élaborée par une équipe conduite par Sandeep Bagla du Vascular Institute of Virginia (États-Unis). Les chercheurs ont mené un essai qui a reçu l’aval de la Food and Drug Administration (FDA).

Des résultats très prometteurs

L’essai intégrait une dizaine de patients volontaires pour tester l’embolisation artérielle après un mois de traitement classique. Chaque patient s’est vu monter un cathéter, soit au niveau de l’artère radiale (pli du coude) soit via l’artère fémorale (aine). L’objectif ? Atteindre d’autres artères afin de les boucher en y injectant des microbilles. Ainsi, la structure vascularisée par ces artères peut être détruite.

En ce qui concerne l’épaule gelée, le but est de réduire l’apport de sang causant l’inflammation. Tout d’abord, le praticien réalise une micro incision de la taille d’une épingle au niveau du poignet. Ensuite, ce dernier remonte depuis l’artère radiale jusqu’aux artères de l’épaule avant d’y éjecter les billes.

Pour les chercheurs, l’embolisation artérielle réalisée en ambulatoire dure seulement une heure. Et les effets sont positifs puisqu’il est question d’une amélioration conséquente des douleurs ainsi que de la difficulté à bouger le bras. Enfin, il faut savoir que cet essai, bien que validé par la FDA, devra être confirmé par d’autres professionnels.