in

Des images étrangement calmes prises dans l’œil de l’ouragan Dorian

Crédits : Capture d'écran Twitter

Garrett Black, de l’US Air Force, a survolé ce dimanche l’œil de l’ouragan Dorian, nous laissant entrevoir le calme apparent qui règne au cœur de la tempête.

Il y a quelques heures, l’ouragan Dorian est devenu le plus puissant de toute l’histoire des Bahamas. Cinq personnes seraient décédées dans la nuit de lundi à mardi. Les autres ont tenu bon, essuyant des vents de plus de 200 km/h et des vagues de plusieurs mètres de haut. Une véritable « tragédie », vient de s’exprimer le Premier ministre. L’ouragan s’est depuis légèrement affaibli, désormais rétrogradé par les autorités en catégorie 3. Cependant, il n’en reste pas moins dangereux. Les locaux ont été invités à rester dans leur abri. Quant aux États-Unis, plusieurs millions de personnes en Floride, en Géorgie et en Caroline du Sud ont reçu l’ordre d’évacuer les côtes.

Dans l’œil du cyclone

Pendant ce temps, des pilotes de l’US Air Force effectuent régulièrement des missions de reconnaissance vers Dorian. Une vidéo récemment partagée sur Twitter rend compte de l’étrange calme qui semble régner au cœur de la tempête, loin des tumultes de la surface. Ces images sont signées Garrett Black, météorologue du 53e escadron de reconnaissance météorologique de l’US Air Force, qui a survolé Dorian ce dimanche :

Une vidéo signée du National Hurricane Center nous montre ici un avion de reconnaissance traversant le nuage :

L’œil de l’ouragan a également pu être observé depuis la Station spatiale internationale (ISS). En témoignent ces images prises par l’astronaute Luca Parmitano, de l’Agence spatiale européenne (ESA) le 1er septembre dernier, compilées en une animation :

Dorian
Crédits : Luca Parmitano/ESA via Twitter

Les États-Unis se préparent

Notons également que le président américain Donald Trump vient de réunir tous les responsables des services d’urgence, en prévision du passage de l’ouragan. « Nous nous attendons à ce qu’une bonne partie de la côte est soit impactée, et qu’une partie le sera très, très durement », a-t-il déclaré. Le gouverneur de Caroline du Sud, Henry McMaster, a de son côté déclaré dimanche l’état d’urgence. « La force et le caractère imprévisible de la tempête nous obligent à nous préparer à tous les scénarios », pouvait-on lire.

Plusieurs millions de personnes sont actuellement directement concernées. Selon les derniers bulletins météo, l’ouragan devrait se déplacer tout près de la côte est de la Floride dans la nuit de mardi à mercredi, puis se diriger près des côtes de Géorgie et de Caroline du Sud mercredi soir et jeudi. Sa trajectoire reste néanmoins très imprévisible.

Articles liés :

Des ouragans pourraient-ils se former sur d’autres planètes ?

Les « ouragans méditerranéens » vont-ils devenir plus fréquents avec le changement climatique ?

Les ouragans ne vont plus aussi vite, et ce n’est pas une bonne nouvelle