in

Des empreintes laissées dans le Grand Canyon il y a 315 millions d’années révèlent un étrange comportement

reptile empreintes grand canyon
Une série de 28 empreintes laissées par un reptile il y a 315 millions d'années.  C'est la plus ancienne jamais trouvée dans le parc national du Grand Canyon. Crédits : Stephen Rowland

Il y a très longtemps, un petit reptile laissait ses empreintes de pas sur un petit morceau du Grand Canyon (États-Unis). Retrouvées 315 millions d’années plus tard, elles révèlent un étrange comportement.

Imaginez un petit reptile (non identifié) évoluant sur la Pangée avant même l’apparition des premiers dinosaures, dans ce qui est l’actuel Arizona. Celui-ci laissa un jour ses empreintes quelque part, sur une dune de sable près d’une mer peu profonde, et rien ni personne n’y fit attention au cours des 315 millions d’années suivantes. Jusqu’au jour où un géologue les a reconnues. Et ce ne sont pas n’importe quelles empreintes.

Celles-ci représentent en effet « les marques de traces de vertébrés les plus anciennes jamais découvertes dans le parc national du Grand Canyon », explique Stephen Rowland, géologue à l’Université du Nevada à Las Vegas. Il est le principal auteur de cette étude présentée il y a quelques jours lors de la réunion annuelle de la Society of Vertebrate Paleontology à Albuquerque, au Nouveau-Mexique.

Un comportement étrange

Mais cette piste, déjà exceptionnelle, retrouvée sur une dalle de grès mesurant environ 1 mètre sur 45 centimètres, révèle également un caractère étrange. Les 28 empreintes de pattes avant et arrière de l’animal laissent en effet à penser – au premier abord – qu’il n’y avait pas un, mais deux reptiles. Ces animaux étant pour la plupart solitaires, Stephen Rowland était alors perplexe.

Si vous marchez à quatre pattes, les traces de vos pieds viendraient masquer certaines de vos traces de mains. Or, ce n’était pas le cas ici. Toutes les traces, côte à côte, étaient bel et bien intactes. Comment l’expliquer ? Pour le chercheur, il y a donc de grandes chances que cet étrange reptile se soit finalement déplacé « de côté ».

reptile empreintes grand canyon
Le petit reptile semblait se déplacer de côté. Mais pourquoi ? Crédit : Stephen Rowland

Vent fort ? Pente raide ? Rituel ?

Bien que les griffes de l’animal soient dirigées vers l’avant, celui-ci semble s’être déplacé latéralement d’environ 40 degrés vers la droite. Le chercheur avance alors plusieurs hypothèses : soit un vent fort a mené la créature à se déplacer de côté, soit la pente était raide et elle cherchait à la gravir en diagonale. Ou peut-être s’agissait-il d’une danse nuptiale ? « Je pense que nous ne le saurons jamais avec certitude », conclut-il.

Source

Articles liés : 

De mystérieuses traces découvertes sous l’océan, à 4 km de profondeur

Ce que des traces nous révèlent sur la vie d’enfants il y a 700 000 ans

Un morceau du Grand Canyon retrouvé… en Australie