in

Des chercheurs vous payent 16 000 € pour rester cloué au lit pendant 2 mois

Rester 60 clouée au lit, ça vous tente ? Crédits : DLR

Mesdemoiselles, seriez-vous prêtes à passer 60 jours clouées au lit pendant deux mois ? Des crêpes seront fournies, et il y a environ 16 000 euros à la clé. Le but : étudier la réponse de votre corps à la micro-gravité.

Rester allongée, pour la science

En partenariat avec la NASA, l’Agence spatiale allemande (DLR) et l’Agence spatiale européenne (ESA), une équipe de chercheurs recrute actuellement des sujets de sexe féminin dans le cadre d’une étude visant à protéger le corps humain contre les effets de la micro-gravité. La première partie de l’étude a d’ores et déjà démarré (le 25 mars dernier) à l’Institut de médecine aérospatiale du DLR à Cologne, en Allemagne. Celle-ci consiste à déterminer les effets de la centrifugation continue et intermittente de courte durée, comme contre-mesure aux effets négatifs de la micro-gravité.

En revanche, la seconde partie de l’étude, menée de septembre à décembre prochain, manque encore de volontaires. Et là, il ne sera question que de rester allongée.

Rester allongée… Mais avec la tête en bas. Pourquoi ? Parce que cette position entraîne un déplacement des fluides vers la tête. C’est à peu de chose près ce que l’on observe chez les astronautes en l’absence de gravité. La réduction du stress physique entraîne également une dégradation des muscles et des os, comme on peut l’observer dans l’espace. En analysant la réponse de volontaires allongées pendant 60 jours la tête en bas (inférieure de 6 degrés par rapport au corps), les chercheurs espèrent ainsi mettre en place des stratégies visant à aider les astronautes une fois en mission.

dormir
Crédits : DLR

Ça vous intéresse ?

Pour cette étude, quelques critères doivent en revanche être respectés. Mesdames, vous devez être germanophones, et âgées entre 24 et 55 ans. Côté finance, l’indemnisation est de 16 500 euros. La durée de l’étude est de 89 jours au total : 15 jours au départ pour s’habituer à l’équipement, 60 jours de repos au lit, puis pour finir 14 jours de remise en forme. Chaque sujet aura sa propre chambre individuelle, et toutes les activités quotidiennes se feront en position allongée. Vous retrouverez plus d’informations ici.

Bien évidemment, le régime alimentaire sera adapté. Restez au lit pendant deux mois tout en continuant à manquer des chips et vous risquez fort de prendre quelques kilos. Le simple manque d’exercice empêchera également de brûler des calories. C’est pourquoi un suivi nutritionnel est nécessaire. Malgré tout, les chercheurs promettent quelques « crêpes et sucreries » de temps en temps. Parce que c’est bon pour le moral.

Source

Articles liés :

Exploration martienne : la NASA prévoit d’envoyer ses premiers astronautes en 2043

La poussière lunaire pourrait bien être un problème pour les futurs astronautes

Les astronautes devront-ils un jour manger leurs excréments dans l’espace ?