in

Des chercheurs veulent créer une carte 3D de toute la Terre

Crédits : Pixabay

La Terre est en pleine mutation. Un “changement de visage” exacerbé par la crise climatique, qui menace de détruire une grande partie du patrimoine terrestre. Pour l’éviter, des chercheurs veulent créer une carte 3D de notre planète.

Notre planète évolue constamment. Elle n’a pas le même visage qu’il y a plusieurs milliards ou millions d’années. Il y a 20 ans, la Terre était également différente. Mais il semblerait qu’elle mue de plus en plus vite à cause du réchauffement climatique. De plus en plus de forêts brûlent, de plus en plus de glaciers fondent, et à force, certains chercheurs craignent que notre patrimoine culturel puisse être détruit avant même que nous ayons eu la chance de l’étudier.

Pour éviter le pire, deux chercheurs de la Colorado State University proposent d’utiliser des lasers pour créer une carte 3D à haute résolution de notre planète. Ce nouveau projet à but non lucratif vient d’être baptisé “The Earth Archive”.

La technologie Lidar

Pour ce faire, les deux chercheurs souhaiteraient s’appuyer sur la technologie Lidar. À la différence du radar qui emploie des ondes radio – ou du sonar qui utilise des ondes acoustiques – celle-ci utilise de la lumière du spectre visible, infrarouge ou encore ultraviolet. L’idée consiste à évaluer la distance qui nous sépare d’une surface en calculant le temps mis par le faisceau de lumière pour revenir à son émetteur.

Cette nouvelle technologie a déjà fait ses preuves en archéologie. En février 2018, la  télédétection par laser a en effet permis de retrouver pas moins de 60 000 nouvelles structures dissimulées dans le Parc national de Tikal, au nord du Guatemala.

Chris Fisher, l’un des deux chercheurs, explique également s’en être servi en 2007 pour découvrir les traces d’une métropole perdue dans la forêt tropicale humide du Honduras. Lors d’une conférence TEDx, il avait notamment expliqué que ces scans avaient révélé en 10 minutes plus de détails sur les ruines de la ville que son équipe n’aurait pu en découvrir en 10 ans sur le terrain.

lidar
Une ancienne métropole cachée au Guatemala révélée par Lidar. Crédits : Luke Auld-Thomas

L’idée ne serait donc plus ici de scanner quelques sites, ici et là, mais de passer toutes les surfaces terrestres de notre planète au laser. À commencer par les régions les plus menacées, notent les chercheurs, comme la forêt amazonienne. Ou encore les régions côtières qui sont peu à peu grignotées par la montée des eaux.

Ce projet ne se ferait du jour au lendemain, conviennent les chercheurs. Il devrait également coûter très cher, et pourrait rencontrer beaucoup d’obstacles politiques. Mais cet “instantané” de la Terre pourrait être « le plus beau des cadeaux pour les générations futures ».

Source

Articles liés :

La crise “imminente” du phosphore, élément essentiel à la vie sur Terre, inquiète les scientifiques

Nous allons bientôt trouver une vie extraterrestre, selon ce prix Nobel

Les plus anciennes preuves de vie sur Terre confirmées