in

Des chercheurs découvrent comment réinitialiser notre horloge biologique

Crédits : TBIT / Pixabay

L’horloge circadienne, ou horloge biologique interne régule nos vies, notre sommeil et nous disent quand se lever le matin. Si les scientifiques savent à quel point notre horloge interne est primordiale pour notre santé et nos performances, ils n’étaient pas en mesure de pouvoir la contrôler.

Des chercheurs de l’université de Vanderbilt (Tennessee, États-Unis) ont compris comment stimuler, manipuler et même réinitialiser les neurones qui contrôlent les rythmes circadiens des souris, les rongeurs ayant une horloge biologique similaire à celle de l’homme. L’étude repose sur une partie du cerveau appelée le noyau suprachiasmatique, une petite région de l’hypothalamus qui contrôle la production et la régulation des hormones régissant la température corporelle, le sommeil ou la circulation sanguine chez l’être humain. Ce rythme peut être modifié par de nombreux facteurs comme la température corporelle, le sommeil ou la circulation sanguine.

Pour cette étude, les chercheurs se sont appuyés sur un nouveau domaine de recherche et d’application, associant l’optique à la génétique ; l’optogénétique qui permet de rendre des neurones sensibles à la lumière. Ils ont donc inséré dans les neurones de deux groupes de souris des gènes sensibles à la lumière afin de les stimuler à l’aide d’un laser.

Si les chercheurs pensaient au départ que l’horloge interne entraînait l’activation des neurones, ils se sont rapidement rendu compte que c’était l’inverse. En effet, lorsque les neurones du noyau suprachiasmatique sont activés chez les souris, leurs rythmes circadiens pouvaient être réinitialisés en modifiant leurs heures de sommeil et de réveil.

Les chercheurs espèrent que leurs travaux mèneront un jour à l’élaboration de produits pharmaceutiques capables d’activer et désactiver les neurones et ainsi soigner les troubles des rythmes circadiens.

Sources : Nature Neuroscience – HuffingtonPost

– Illustration : ABD Office