in

Des chercheurs annoncent avoir quasi doublé la durée de vie de mouches des fruits

Crédits : pixabay

Une équipe de chercheurs annonce avoir été en mesure de quasiment doubler la durée de vie de mouches des fruits en associant trois médicaments déjà utilisés chez l’Homme. Une étude qui pourrait mener à de nouvelles approches pour traiter les maladies liées à l’âge.

L’espérance de vie en France est passée de 25 ans en 1740 à plus de 80 ans aujourd’hui (79,5 ans pour les hommes et 85,4 ans pour les femmes). Nous vivons plus longtemps grâce à une meilleure alimentation et à de meilleurs soins de santé, en autres. Mais qui dit “vie plus longue” dit également plus de maladies liés à l’âge. Comme l’arthrite, les maladies cardiovasculaires, le cancer ou la maladie d’Alzheimer. L’idée serait de pouvoir continuer à vivre plus longtemps, sans pour autant souffrir des maladies qui vont avec.

Pour ce faire, les chercheurs doivent étudier le processus de vieillissement, très complexe. Une manière de le faire est de se pencher sur les mouches drosophiles, dont le cycle de vie est extrêmement court : une trentaine de jours environ. Pour cette nouvelle étude publiée dans les Actes de l’Académie nationale des sciences (PNAS), des chercheurs de l’University College of London ont eu l’idée de combiner trois médicaments déjà utilisés chez l’Homme.

Une durée de vie prolongée de 48%

Ces trois traitements – le lithium, un stabilisateur de l’humeur, un anticancéreux appelé trametinib et un régulateur immunitaire appelé rapamycine – ciblent chacun différents processus cellulaires. Individuellement, nous savons qu’ils permettent d’augmenter la durée de vie des mouches des fruits de 11% en moyenne. Mais en les combinant, les chercheurs ont été en mesure de prolonger la durée de vie des insectes de 48%.

Ainsi, la combinaison de ces médicaments semble être supérieure à la somme de ses composants. Ces traitements semblent également se compléter, en annihilant leurs effets secondaires respectifs. Par exemple, lorsqu’elle est prise toute seule, la rapamycine peut avoir un effet sur le métabolisme des graisses. Mais ces effets disparaissent lorsqu’elle est combinée avec du lithium.

mouches
Trois médicaments déjà utilisés chez l’Homme ont considérablement prolongé la durée de vie des mouches des fruits. Crédits : Dr Luke Tain

Ce n’est ici qu’une première étape. Les chercheurs envisagent maintenant de poursuivre ces recherches sur des souris. Avant d’envisager des premiers essais cliniques. L’idée n’est pas de «tromper la mort», notent les chercheurs, mais de «trouver des moyens d’améliorer la santé des personnes âgées».

Notons que ce n’est pas la première fois que des chercheurs arrivent à “repousser” aussi loin la mort de petites créatures. L’année dernière en effet, une équipe de chercheurs expliquait avoir quasiment doublé la durée de vie de petits vers Caenorhabditis elegans, toujours grâce à une combinaison de trois médicaments. Fait intéressant, la rapamycine avait également été utilisée dans cette étude.

Source

Articles liés :

Quels sont les aliments accélérant le vieillissement de la peau ?

Ils ont inversé le vieillissement de cellules humaines cultivées en laboratoire

La maternité pourrait accélérer le vieillissement cellulaire de 11 ans