in

Des champignons hallucinogènes ont “poussé” dans son sang !

Crédits : Encyclopaedia Britannica

Dans une publication récente, des chercheurs étasuniens ont décrit un cas clinique à peine croyable. Un patient a contracté une grave infection bactérienne et fongique après s’être inoculé des champignons hallucinogènes. En effet, ils se sont littéralement multipliés dans son sang.

Un cas aussi rare que surprenant

En novembre 2020, une étude estimait que les champignons hallucinogènes sont quatre fois plus efficaces que les antidépresseurs. Le Canada a même autorisé l’utilisation de psilocybine, substance psychoactive présente dans ces champignons. Néanmoins, cela reste une drogue très puissante qui peut générer des convulsions en cas de surdosage ainsi que la mort par overdose. Par ailleurs, les accidents physiques en lien avec les effets psychotropes de cette substance ne sont pas si rares.

Un article prépublié dans le Journal of the Academy of Consultation-Liaison Psychiatry le 11 janvier 2021 fait quant à lui état d’un cas clinique aussi rare que surprenant. Des médecins étasuniens ont pris en charge un homme d’une trentaine d’années présentant un important état de confusion. Souffrant de troubles maniaco-dépressifs, l’individu était en quête de solutions d’automédication afin d’atténuer son mal. Un jour, l’homme tombe sur un article vantant les mérites du microdosage de LSD et de psilocybine. Il décide alors de passer à l’action.

champignons hallucinogènes
Crédits : Alan Rockefeller / Wikipedia

22 jours à l’hôpital, dont 8 en soins intensifs

Rappelons qu’habituellement, les champignons hallucinogènes sont consommés par voie orale, crus, séchés, cuits ou encore bouillis (en infusion). Or, pour une raison totalement inconnue, le patient s’est  injecté directement l’eau de l’infusion dans les veines après l’avoir filtrée avec du coton ! Rapidement, l’homme est atteint de jaunisse, de léthargie et est pris de nausées et de diarrhées. -Il a finalement commencé à vomir du sang, ce qui a poussé sa famille à appeler les urgences.

À son arrivée à l’hôpital, le patient est totalement confus, mais souffre surtout d’une insuffisance rénale et respiratoire aiguë ainsi que d’une importante atteinte cardiaque. Finalement, les médecins découvrent la cause du problème : une infection bactérienne et fongique. Selon eux, les champignons présents dans le sang du patient ont commencé à proliférer, entraînant un choc septique. Les médecins ont ensuite rapidement placé l’homme sous assistance respiratoire et lui ont administré un traitement antibiotique et antifongique. Le malheureux restera tout de même 22 jours à hôpital, dont 8 en soins intensifs.

Ce genre de cas n’est pas inédit dans l’histoire de la médecine. En revanche, soulignons tout de même son extrême rareté. Effectivement, très peu de personnes ont osé s’inoculer directement le produit dans leurs veines.