in

Des centaines d’empreintes de pas de Néandertaliens découvertes en Normandie

Les d'archéologues à l'oeuvre durant les fouilles au Rozel dans la Manche. Crédits : Dominique Cliquet

Une équipe d’anthropologues annonce la découverte de plus de 250 empreintes de pas laissées par des Néandertaliens il y a 80 000 ans en France. À Le Rozel, en Normandie, plus exactement.

Une découverte exceptionnelle

Aucun ossement n’a été retrouvé à proximité, mais nous savons que seul Neandertal fréquentait L’Europe occidentale il y a 80 000 ans. Homo sapiens est en effet arrivé environ 35 000 ans plus tard. Ces 257 empreintes, retrouvées le long d’une crique à Le Rozel, ont donc vraisemblablement été laissées par nos anciens cousins aujourd’hui disparu. Une découverte extraordinaire, dont les détails viennent d’être publiés dans la revue PNAS.

Auparavant, seuls neuf empreintes de Néandertal étaient connues, réparties sur 4 sites différents, rappelle Jérémy Duveau du Muséum national d’histoire naturelle en France, et co-auteur de l’étude. Les empreintes de pas sont très intéressantes car non seulement elles nous donnent un instantané de la vie des Néandertaliens, mais nous permettent également d’estimer la taille et la composition du groupe qui les a constituées“.

Une grande majorité de jeunes

Pour ces travaux les chercheurs se sont concentrés sur cinq couches différentes de sédiments. Dont une, particulière, qui a conservé la grande majorité des empreintes (environ 80%). Il ressort de ces analyses que plus de 90% des empreintes identifiées ont été laissées par des enfants et des adolescents. Le plus jeune, peut-on lire, était âgé d’environ deux ans. Le groupe, dans son ensemble, était probablement composé de 10 à 13 personnes. Pour le reste, on ne peut que supposer.

Il est difficile de comprendre pourquoi ces personnes étaient présentes à ce moment-là, note en effet Isabelle de Groote, de l’Université John Moores de Liverpool. Cherchaient-elles de la nourriture, jouaient-elles ou faisaient-elles autre chose ? Je m’attendrais à ce qu’il y ait plus d’adultes, ou du moins plus d’équilibre entre le nombre d’adultes et de jeunes“.

Des Néandertaliens cannibales dans la vallée du Rhône. Crédits : Wikipédia

Neandertal plus grand que supposé ?

Il est également à noter que l’une des empreintes retrouvées semble avoir été laissée par un individu exceptionnellement grand. Du moins pour cette espèce qui, en général, ne dépassait pas les 1,60 mètres de hauteur. Celui-ci, selon les chercheurs, devait mesurer environ 1,75 mètre de haut. Il est donc possible que nos anciens cousins aient été finalement plus grands qu’on ne le pensait.

Cette nouvelle étude nous permet ainsi de brosser un tableau plus précis de la vie de Neandertal. Récemment, plusieurs autres découvertes ont été faites à son sujet. Nous savons, par exemple, qu’il utilisait de la “colle” pour fabriquer des outils de pierre. Qu’il pouvait tuer à distance avec des lances, également. Ou encore que ces nos cousins, que nous considérions auparavant comme de vraies brutes, n’étaient finalement pas plus violents que les humains.

Articles liés :

Néandertaliens et humains ont eu plus de rapports sexuels que prévu

Néandertal ne respirait pas comme nous

Des dents de Néandertal révèlent une exposition inattendue au plomb