in

Des centaines de crevettes mortes ensemble il y a 90 millions d’années

Crédits : Javier Luque

Des paléontologues annoncent la découverte de centaines de petites crevettes mortes et fossilisées ensemble il y a 90 millions d’années.

Les crevettes “virgules” (cumacés) sont de petits crustacés retrouvés dans les océans du monde entier. On dénombre aujourd’hui plus d’un millier d’espèces. Malgré tout, leur histoire nous est en grande partie inaccessible dans la mesure où ces organismes ont beaucoup de mal à se fossiliser, d’où l’importance de cette incroyable découverte faite en Colombie détaillée dans le compte rendu de la Royal Society B.

Ensemble, jusqu’à la fin

Une équipe de paléontologues annonce en effet avoir isolé près de 200 de ces crevettes (Eobodotria muisca) coincées dans un rocher. Toutes sont mortes en même temps il y a entre 95 et 90 millions d’années selon les premières analyses. Mesurant entre six à huit millimètres de long, le niveau de préservation est tel que les chercheurs ont même été en mesure de distinguer les yeux, les cavités buccales et quelques poils.

Javier Luque, de l’université de Yale, explique comment il a découvert tous ces fossiles au cours d’une expédition. “Il était déjà tard dans l’après-midi et j’ai juste décidé de balancer mon marteau une dernière fois pour analyser les rochers sur lesquels nous étions assis. C’est là que j’ai découvert une couche dans la roche avec des centaines, voire des milliers de fossiles de créatures marines de formes et de tailles différentes“, poursuit-il. “Et parmi elles, il y avait les crevettes sur lesquelles porte notre étude“.

Autre point important, la grande majorité de ces crevettes étaient dotées de flagelles antennaires. Autrement dit, toutes ou presque étaient des mâles. Seules quelques femelles ont été retrouvées, et aucun juvénile. Pour les chercheurs, cela suggère que ces petits organismes sont tous morts au moment où ils cherchaient des femelles avec lesquelles ils pourraient s’accoupler.

Les causes de la mort encore mystérieuses

Pour le moment, les chercheurs ne savent pas ce qui aurait pu déclencher cet épisode de “mortalité massive”. Néanmoins, ils ont quelques idées. “Il s’est peut-être passé quelque chose dans la colonne d’eau, comme un changement brusque de la température de l’eau par exemple, qui a pu les choquer“, poursuit le chercheur. “Ils se sont aussi possiblement retrouvés dans une zone de faible oxygénation. Nous y travaillons“.

Quelle que soit la cause de cet épisode, toutes ces crevettes se sont ensuite retrouvées au sol. Elles ont ensuite été recouvertes de sédiments permettant leur préservation. À l’époque, une mer profonde et étroite recouvrait une grande partie de ce qui est aujourd’hui les Andes centrales et orientales de la Colombie.

Source

Articles liés :

Des traces de cocaïne, kétamine ou Xanax dans les crevettes en Angleterre

Ce robot s’inspire des crevettes pour percer la roche

Découverte incroyable d’un petit crustacé vieux 430 millions d’années