in

Des centaines de bouteilles de bière de l’époque Victorienne découvertes en Angleterre

Crédits : WYAS / Facebook

Plusieurs centaines de bouteilles de bière ont été récemment découvertes sur le site d’une ancienne brasserie victorienne. Et d’après les analyses, elles étaient pleines de plomb.

Avant la construction de nouveaux bâtiments, des archéologues sont généralement mandatés. Ils mènent alors des fouilles préliminaires afin d’isoler (ou non) la présence d’artefacts. Ces mesures de précaution ont notamment permis la découverte il y a quelques semaines d’une ancienne fosse d’aisances dans la ville de Londres, destinées à stocker les déjections humaines à l’époque du Moyen-Âge.

On reste aujourd’hui en Angleterre. Alors qu’ils préparaient le chantier d’un quartier résidentiel sur le site de l’ancien Scarborough Castle Inn, dans la ville de Leeds, des chercheurs sont récemment tombés sur plus de 600 bouteilles de bière empilées sous un escalier de cave. Plusieurs brasseries actives dans les années 1880 semblaient représentées. Toutefois, la plupart des bouteilles étaient étiquetées “JE Richardson of Leeds”.

Les résultats obtenus jusqu’à présent donnent un véritable aperçu de la vie quotidienne des anciens habitants de Leeds au cours de la période victorienne“, a déclaré David Williams, chef des services archéologiques WYAS.

Une bière légère… et pleine de plomb !

La plupart de ces bouteilles étaient vides, mais certaines contenaient encore du liquide à l’intérieur. Des analyses en laboratoire ont ensuite révélé qu’il s’agissait de bière blonde “classique”, et non de bière au gingembre comme le supposaient au départ les chercheurs.

Les tests ont également isolé un pH de 5,07 (acidité) et une teneur en alcool de 3% (une bière légère, donc). De manière plus inquiétante, ils ont révélé de fortes concentrations de plomb (0,13 mg / l). Pour rappel, le niveau maximum “acceptable” établi par l’OMS est de 0,01 mg / l.

Les chercheurs soupçonnent que le métal toxique provenait directement des tuyaux qui acheminaient l’eau nécessaire au brassage de la bière. Très malléable, le plomb a en effet longtemps constitué le métal de premier choix pour la fabrication des canalisations. C’est d’ailleurs, on le rappelle, de ce matériau que le vient le mot “plomberie”.

Bien évidemment, la consommation de ces bières n’était pas sans danger. Nous savons aujourd’hui que chez l’adulte, le plomb peut en effet agir sur le système digestif, sur la pression artérielle et sur la fonction rénale à forte dose. Il peut également conduire à des encéphalopathies, à des neuropathies et même au décès.

bière
Crédits : Services archéologiques WYAS / Facebook
bière
Crédits : Services archéologiques WYAS / Facebook

Dans l’actualité de la “bière”, on rappelle également qu’il y a quelques mois des chercheurs ont réussi à en brasser à partir de levure extraite de jarres vieilles de plus de 3 000 ans retrouvées dans le désert égyptien du Néguev. Le breuvage obtenu était ainsi semblable à celui que buvaient les anciens pharaons. Et soit dit en passant, à en croire les chercheurs, la bière n’est pas mauvaise !

Source