in

Des cafards et des serpents robotisés dans les entrailles de nos avions ?

Crédits : Rolls-Royce

Après avoir récemment présenté son concept de taxi volant électrique, le motoriste Rolls-Royce a déclaré vouloir mettre au point des robots miniatures inspirés des cafards, mais aussi des serpents, afin d’aider à la réparation des moteurs d’avion.

Il y a peu, Rolls-Royce présentait son projet d’aéronef à décollage et atterrissage verticaux (ADAV) baptisé EVTOL, en avant-première du salon aéronautique Farnborough International Airshow. Or, le motoriste britannique s’est encore exprimé à propos d’un autre programme nommé IntelligentEngine (moteur intelligent) dans un récent communiqué.

Ce projet consiste à mettre au point des robots miniatures dont la mission sera de se faufiler et d’atteindre les zones peu accessibles des moteurs d’avions. Un tel travail d’inspection et de réparation pourrait éviter aux mécaniciens de se lancer dans de coûteuses opérations de montage-démontage. Au sein du programme IntelligentEngine de Rolls-Royce se trouvent en réalité deux projets intégrant le biomimétisme, à savoir Flare et Swarm portés par les universités de Nottingham (Royaume-Uni) et d’Harvard (États-Unis).

Le projet Flare prend la forme d’une paire de robots-serpents flexibles capables de se mouvoir comme des endoscopes. Leur but est de se faufiler dans les profondeurs du moteur afin de l’inspecter, et si besoin de réparer les revêtements de protection thermique endommagés.

En ce qui concerne le projet Swarm, il est question de robots-cafards de 10 mm de diamètre constitués de quatre pattes qui seront déposés à l’intérieur du moteur par un robot serpent. Ces outils munis de caméras pourront inspecter chaque recoin du moteur et diffuser des images qu’un opérateur pourra visionner en temps réel. Ce dernier pourra donc inspecter certaines pièces sans avoir à démonter le moteur.

Par ailleurs, Rolls-Royce a également évoqué la possibilité de mettre au point des robots périscopes à insérer directement dans le moteur afin d’en surveiller certaines parties. Il est également question d’un robot outil télécommandé capable d’utiliser un laser afin de meuler les ailettes des compresseurs dont les bords sont souvent abîmés. Enfin, contrairement aux autres projets, ce robot meule a déjà été testé et semble être au point.

Sources : Futura SciencesZDNet France

Articles liés :

Voici le taxi volant électrique pensé par Rolls-Royce !

Ces drôles de serpents robots pourraient être envoyés pour explorer la Lune et Mars

Inspiré du cafard, ce robot pourra localiser les survivants dans les décombres suite aux séismes