in

Des biochimistes pensent que la lumière bleue est un “accélérateur de cécité” !

Crédits : Wikipedia

Dans leur récente étude, des chercheurs espagnols expliquent avoir trouvé comment la lumière bleue affecte nos yeux, et estiment que celle-ci est un accélérateur de cécité !

La lumière bleue constitue une partie du spectre de la lumière visible, et sa longueur d’onde se situe entre 380 et 500 nanomètres. Celle-ci est émise naturellement par le soleil, mais une omniprésence de cette lumière se trouve dans les LED, et d’une manière plus générale avec les écrans de télévision ainsi que les tablettes, ordinateurs et autres smartphones.

Le fait est que la lumière bleue – en plus de perturber le sommeil – est également un facteur de risque de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), une maladie de la rétine touchant habituellement les personnes âgées entre 50 et 60 ans. Jusqu’à aujourd’hui, la manière dont la lumière bleue affectait nos yeux était mal définie, mais des chercheurs en biochimie de l’Université de Toledo (Espagne) en disent davantage dans leur étude publiée le 5 juillet 2018 dans la revue Scientific reports.

« Nous sommes exposés à la lumière bleue en continu et la cornée et la lentille de l’œil ne peuvent pas la bloquer ou la refléter », explique le docteur Ajith Karunarathne, principal meneur de l’étude dans un communiqué de l’université. « Vous avez besoin d’un apport continu de molécules rétiniennes (le rétinal) si vous voulez voir. Les photorécepteurs sont inutiles sans ces molécules, lesquelles sont produites directement dans l’œil », poursuit le docteur.

Selon l’étude, la lumière bleue cause un affaiblissement drastique de la vision, et dans certains cas cela peut aller jusqu’à la cécité, c’est-à-dire une déficience visuelle totale (aveugle). La lumière bleue serait donc toxique pour la rétine en affectant les molécules rétiniennes. Elle change leur comportement en les rendant destructrices pour les photorécepteurs de l’œil. Par ailleurs, ces mêmes photorécepteurs sont incapables de se régénérer, si bien qu’une fois que ceux-ci sont détruits, nous avons là un processus malheureusement irréversible.

Les chercheurs ont cependant identifié un remède aux attaques de la lumière bleue : l’alpha tocoférol – la forme naturelle de la vitamine E. Elle est produite par notre corps et serait capable d’empêcher les cellules de mourir. Par ce biais-là, les scientifiques espèrent alerter les autorités sur les effets prolongés de la lumière bleue et encourager la création de traitements adaptés.

Enfin, les biochimistes tiennent peut-être ici une piste pour guérir le cancer. En effet, ces derniers ont déclaré que les molécules rétiniennes mises en contact avec d’autres types de cellules (telles que des cellules cancéreuses ou des neurones) adoptaient le même comportement sous l’effet de la lumière bleue, c’est à dire exterminer leurs voisines !

Sources : Siècle DigitalIFL Science

Articles liés :

Des chercheurs ont compris pourquoi la lumière bleue des smartphones perturbe le sommeil

Des médecins ont réussi à restaurer la vue chez deux patients atteints de DMLA

Une nouvelle technique pourrait permettre à des millions de personnes de retrouver la vue