in

Des astronomes repèrent 4 amas de galaxies sur le point de fusionner

Crédits : Chandra

Une équipe d’astronomes annonce avoir repéré quatre amas de galaxies suivant un chemin les menant au crash. En fusionnant, ces amas formeront l’une des structures les plus massives de l’Univers.

Nous savons que les étoiles se regroupent en galaxies. Mais il faut également savoir que les galaxies elles-mêmes se regroupent en amas, forcées par l’attraction gravitationnelle. Ces gigantesques structures peuvent compter plusieurs milliers de galaxies chacune. L’amas de la Vierge par exemple, le plus proche de notre planète, compte plus de 2 000 galaxies visibles.

Crash cosmique

Dans l’Univers, tout est en mouvement. Il arrive donc parfois que deux amas rentrent en collision. Ce que nous propose aujourd’hui l’observatoire à rayon X Chandra, c’est un “accident cosmique” impliquant non pas deux, mais quatre amas. Chacun contenant des centaines de galaxies, et pesant des centaines de milliards de masses solaires. Deux paires, déjà en train de “flirter”, sont en effet sur le point de ne former qu’une seule et même structure, déjà baptisée Abell 1758.

Vous retrouverez tout ce beau monde à environ 3 milliards d’années-lumière de la Terre, en direction de la constellation septentrionale des Chiens de chasse. Les détails de l’étude sont publiés dans The Astrophysical Journal.

Deux rapports différents

Dans l’image ci-dessous, vous pouvez apercevoir deux grosses formation bleutées. Celle du haut implique en réalité deux galaxies. Même chose en bas. Dans la paire nord, les centres de chaque amas se sont déjà croisés il y a environ 300 à 400 millions d’années. Au terme de ce tango cosmique, ils finiront par ne faire qu’un.

Les données de Chandra ont également révélé une onde de choc témoignant de cette première rencontre. À partir de cette onde, les astronomes ont pu déterminer que les deux protagonistes se tournent autour à environ trois millions de kilomètres à l’heure.

Plus au sud en revanche, les deux amas sont sur le point de se rencontrer pour la première fois.

amas galaxies
Un futur “crash cosmique” repéré à 3 milliards d’années-lumière. Crédits : Observatoire à rayon X Chandra

Ces nouvelles observations seront l’occasion pour les chercheurs d’en apprendre davantage sur l’évolution de ces objets massifs. Rappelons également qu’il y a quelques semaines, la Russie a lancé son observatoire Spektr-RG, un instrument à rayons X qui permettra de cartographier plusieurs dizaines de milliers d’amas de galaxies. De quoi mieux appréhender la structure à grande échelle de l’Univers.

Source

Articles liés :

Voici le plus ancien amas de galaxies jamais découvert

Des trous noirs “ultramassifs” découverts dans des galaxies lointaines

Ce superamas de galaxies est le plus grand objet connu de l’Univers