in

Des agriculteurs indépendants et des défenseurs des animaux se liguent contre l’industrie agroalimentaire !

Crédits : Maqi / Wikipedia

Aux États-Unis, on assiste à la coalition sans précédent d’agriculteurs indépendants et de militants pour les droits des animaux. L’objectif ? S’attaquer aux grandes fermes industrielles, poids lourds de la filière agricole. Les deux parties sont sur le point de trouver un terrain d’entente autour d’un sénateur démocrate et son nouveau projet de loi.

Une alliance improbable

Outre-Atlantique, le domaine de l’agriculture est géré d’une main de maître par quelques entreprises telles que Cargill. Une grande majorité des exploitations, et donc de la production agricole, leur appartient. Comme l’explique un article publié par Vox le 8 juillet 2020, deux groupes antagonistes se rapprochent actuellement afin de se liguer contre les géants de l’agroalimentaire étasuniens. Il s’agit des militants pour les droits des animaux et des agriculteurs indépendants

Jusqu’ici en désaccord sur la politique à mener, ces deux groupes sont désormais liés autour du sénateur démocrate Cory Booker. Ce dernier leur a trouvé des points communs dans le cadre d’une alliance. En effet, les militants sont contre l’élevage et la mise à mort des animaux. Quant aux agriculteurs indépendants, ceux-ci dépendent de l’abattage de leurs animaux d’élevage concernant leurs moyens de subsistance. Or, les deux parties s’accordent sur la cruauté du système actuel, autant pour les bêtes que pour les humains travaillant au sein de la filière.

abattage animaux elevage
Crédits : L214 éthique et animaux

En décembre 2019, Cory Booker dévoile son Farm System Reform Act lors d’une étape de sa campagne présidentielle dans l’État de l’Iowa. Ce projet de loi en quatre points a pour objectif de réformer le système agricole. Il y est par exemple question d’imposer des coûts de pollution aux conglomérats plutôt qu’aux agriculteurs. Il s’agit aussi d’abandonner certaines pratiques prédatrices mettant en danger les exploitants et entretenant la mécanisation de la filière.

Un mois plus tard, le sénateur abandonne la course à la présidentielle mais son projet de loi fait des émules chez certains. Citons par exemple la sénatrice démocrate Elizabeth Warren ou encore Ro Khanna, qui a coprésidé la campagne de Bernie Sanders.

Une filière plus respectueuse des hommes et des animaux

Du côté des défenseurs des animaux, la vision du monde de demain n’est pas la même que celle des agriculteurs indépendants. Toutefois, les militants ont bien conscience que les deux parties ne portent pas dans leur cœur la façon dont la filière est actuellement gérée. David Coman-Hidy de The Humane League rappelle que le procédé d’abattage des poulets est le plus cruel qui soit. L’intéressé milite auprès des grands exploitants pour un gazage réduisant les souffrances. S’il n’est pas question de stopper l’élevage et l’abattage des animaux, le projet de loi désire mettre en place un système plus durable et plus humain, ce qui séduit les militants.

En ce qui concerne les agriculteurs et éleveurs indépendants, la conscience est tout aussi présente. Ces derniers ne partagent pas la vision à long terme des défenseurs des animaux mais ont tout de même l’amour de leurs bêtes. Pour Joe Maxwell, agriculteur de l’État du Missouri, le système d’agriculture industrialisée entre en conflit avec les valeurs des agriculteurs indépendants. L’intéressé déplore également le fait que l’industrie fait tout pour les contraindre à se mettre au diapason sous peine d’être les chassés de leurs terres.