in

Dérangeant : un dispositif contre l’obésité crée la controverse

Crédits : Université d’Otago

Nous avons peut-être ici affaire à l’innovation la plus dérangeante de l’année. Des chercheurs néo-zélandais et britanniques ont récemment dévoilé un système de verrou magnétique se destinant à la perte de poids. Pour les responsables, il s’agit là d’un dispositif entrant dans le cadre de la lutte contre l’épidémie mondiale d’obésité. 

Une innovation abondamment critiquée

Les personnes ne parvenant pas à se contrôler pourront peut-être à l’avenir avoir recours à une solution portant le nom de DentalSlim. Dans un communiqué publié le 28 juin 2021, l’Université d’Otago (Nouvelle-Zélande) a déclaré avoir travaillé avec des chercheurs britanniques pour mettre au point un verrou magnétique. L’objectif ? Imposer une quasi-fermeture permanente à la mâchoire des personnes traitées et ainsi, mettre en place un régime liquide pour perdre du poids.

Toutefois, le système DentalSlim est peut-être un peu trop restrictif au gout de certains. En effet, l’innovation a été massivement critiquée sur les réseaux sociaux, principalement en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni. Toutefois, ces réactions semblent être en lien avec l’apparence du dispositif. Il faut dire que ce dernier ressemble tout de même davantage à un instrument de torture qu’à un outil médical.

Principal auteur des recherches, le Pr. Paul Brunton explique que DentalSlim est un instrument non-invasif et réversible. Selon l’intéressé, il s’agit d’une alternative économique et attractive aux interventions chirurgicales. À en croire l’étude qu’ont publiée les chercheurs dans le British Dental Journal, les femmes obèses ayant essayé l’objet pendant deux semaines ont perdu 6,36 kg en moyenne, soit 5,1 % de leur poids total.

dentalslim regime minceur
Crédits : Université d’Otago

Trop d’inconvénients ?

Si les résultats semblent plutôt au rendez-vous, il s’agit tout de même de porter le dispositif en permanence, si bien que cela peut potentiellement devenir un véritable enfer. Concernant l’installation, un dentiste fixe directement le mécanisme sur la mâchoire. Celui-ci se compose d’aimants puissants et d’écrous qu’il est impossible de dévisser sans matériel adéquat. Par ailleurs, la fermeture qu’impose DentalSlim n’est pas complète, autorise une fine ouverture de 2 millimètres. Par ailleurs, le dentiste peut naturellement débloquer l’outil en cas d’urgence (ou d’abandon).

Si les bienfaits d’une alimentation liquide dans le cadre d’un régime minceur sont indéniables, des dérives peuvent cependant faire leur apparition. Dans le cadre de l’étude sur l’utilisation de DentalSlim, une des volontaires a craqué et a fait fondre du chocolat qu’elle a ensuite bu. De plus, la liste des mauvais points caractérisant cet outil s’allonge logiquement avec une entrave de la parole.

Néanmoins, les responsables de cette innovation ont tenu à rappeler que l’objectif n’avait jamais été de concevoir un outil régime à utiliser sur le long terme. Les chercheurs ont indiqué que l’usage est relatif à la nécessaire perte de poids rapide précédent la pose d’un anneau gastrique. Quoi qu’il en soit, pour que DentalSlim soit accepté comme outil médical, il faudra mener d’autres études, concernant notamment son potentiel impact psychologique sur les patients.