in ,

Voici une nouvelle façon de dépoussiérer les panneaux solaires afin de réaliser des économies

Dirty Hand after Rubbing Dusty Solar Panel

Qu’on se le dise, les panneaux photovoltaïques et la poussière ne font pas du tout bon ménage. D’ordinaire, il faut nettoyer régulièrement ces mêmes panneaux sous peine de perdre de l’énergie. Une étude récente a néanmoins présenté un concept intéressant qui permet un nettoyage efficace tout en évitant de consommer de l’eau.

Une alternative au nettoyage classique des panneaux solaires

En 2021, le groupe français Engie conseillait dans une publication d’entretenir ses panneaux solaires. Cela permet à la fois d’obtenir le meilleur rendement possible tout en assurant au matériel une durée de vie plus longue. Actuellement, la meilleure solution n’est autre qu’un balai télescopique et de l’eau tiède, mais un chiffon doux peut également suffire. Dans tous les cas, il ne faut pas gratter la surface des panneaux afin de ne pas en rayer le verre. Rappelons au passage que les panneaux photovoltaïques peuvent se salir de différentes façons et cela dépend de leur localisation. Cela s’explique par la présence dans l’air de particules fines et le CO2 (en ville), de pollens et autres poussières (en zone agricole) ou encore de sable et de sel (en bord de mer).

Et s’il existait une autre solution ? Dans une étude parue dans la revue Science Advances le 11 mars 2022, un duo de chercheurs au sein de la MIT Energy Initiative a présenté un concept de nettoyage impliquant l’électricité statique. Elle consiste à déposer sur les panneaux une couche microscopique d’oxyde de zinc et d’aluminium transparents. Mais comment cette couche dont l’épaisseur est de seulement cinq nanomètres peut-elle permettre de dépoussiérer les panneaux ?

nettoyage panneau solaire
Crédits : Andree_Nery / iStock

Économiser de l’énergie et de l’eau

Selon les chercheurs, il suffit de passer une plaque métallique au-dessus du panneau (et donc sur la fameuse couche le recouvrant) en générant simultanément un courant électrique de douze kilovolts. Ainsi, nous obtenons d’un côté une charge positive et de l’autre une charge négative. Cela permet aux grains de poussières et autres de se repousser mutuellement. Aucun ustensile, eau ou autre produit ne sont donc nécessaires pour réaliser le nettoyage.

Selon les scientifiques, leur innovation a le mérite de permettre de réaliser d’importantes économies d’énergie. En réalité, il s’agit surtout de limiter les pertes quant à la production. Ils affirment en effet qu’un mois de sable ou de poussière sur un panneau pourrait réduire sa capacité de production de 40%. Toutefois, National Renewable Energy Laboratory (NREL) aux États-Unis avait réalisé une estimation en prenant en compte la localisation des panneaux. Ainsi, en fonction de l’endroit où se trouve ce matériel, les pertes peuvent varier entre 7 et 50%.

Évidemment, les économies se situent également au niveau de la ressource eau. Dans le cas des fermes solaires, l’économie en eau pourrait être très importante, qui plus est dans les régions du globe impactées par la sécheresse.