in

Déforestation : Comment Nestlé surveille l’état des forêts grâce aux images satellites !

Crédits : Wikipedia

La multinationale Nestlé travaille avec Airbus et une ONG environnementale afin de surveiller l’évolution des forêts dans certains pays par le biais d’images satellites. Il s’agit notamment de garder un œil sur l’activité des fournisseurs d’huile de palme.

La surveillance justifie les moyens

La production d’huile de palme est depuis quelque temps une question très épineuse en termes de déforestation. Or, Nestlé désire se protéger de certains fournisseurs qui ne respecteraient pas les règles. Dans ce but, la multinationale travaille avec le géant de l’aéronautique Airbus et l’ONG EarthWorm Foundation, spécialisée dans la protection de l’environnement.

Selon un communiqué publié le 30 avril 2019, Airbus fournit des images obtenues par les satellites Pléiades. Il s’agit plus précisément d’un couple de deux satellites optiques d’observation de la Terre (Pléiades 1A et Pléiades 1B). Au siège de Nestlé en Suisse, des experts consultent quotidiennement ces images afin d’observer l’évolution de la déforestation en Malaisie et en Indonésie. Rappelons au passage que ces deux pays représentent ensemble plus des trois quarts de la production mondiale d’huile de palme. Or, les fournisseurs de Nestlé se trouvent dans ces pays.

Crédits : Pexels

Une procédure efficace

« Nestlé est la première entreprise à utiliser la surveillance par satellite dans toute sa chaîne d’approvisionnement en huile de palme. Ceci permet d’accélérer son engagement de réduire la déforestation et offrir un certain niveau de transparence à destination du public. Les données collectées par ces satellites indiquent que des problèmes subsistent et qu’aucune entreprise ne peut agir seule. Toutes les entreprises ayant des engagements similaires devraient commencer à surveiller, vérifier et à agir en fonction de ce que ces outils nous révèlent », a déclaré Bastien Sachet, à la tête de l’ONG Earthworm Foundation.

Lorsqu’un processus de déforestation se produit sur place, Nestlé envoie ses experts afin de connaître son origine. En cas de justification non valable, la multinationale laisse deux choix au fournisseur. Celui-ci devra soit replanter les arbres détruits ou apporter une compensation pour les préjudices causés, soit laisser Nestlé le placer sur une liste noire.

Il s’agit là d’un moyen de pression permettant à Nestlé de se protéger efficacement des dérives des fournisseurs. Surtout, la firme avait pris en 2010 l’engagement qu’aucun de ses produits ne serait à l’origine des activités de déforestation d’ici 2020. Ainsi, la vitesse supérieure a enfin été passée, alors que l’échéance se rapproche dangereusement. Dans le communiqué, Nestlé a annoncé que 77 % de ses produits agricoles étaient désormais certifiés exempts de déforestation. Ceci représente sans conteste un véritable progrès vers le « zéro déforestation ».

Source

Articles liés :

“J’ai vu le scandale de l’huile de palme”, son documentaire vidéo cartonne sur internet !

Pourquoi est-il si compliqué de ne plus utiliser d’huile de palme ?

Nestlé : une “fausse” eau de source en bouteille ?