in

Découvrez un amphibien hors du commun: le « serpent pénis »

Crédits : Tobias von Anhalt / Wikipédia

À l’occasion des vacances estivales, nous vous proposons de découvrir quelques-uns des animaux les plus incroyables et étranges peuplant notre planète. Aujourd’hui, c’est l’amphibien Atretochoana eiselti qui est à l’honneur. Un animal dont la forme si particulière lui a valu le doux surnom de « serpent pénis ».

Endémique au Brésil, le Atretochoana eiselti est un amphibien de la famille des Typhlonectidae qui se rencontre principalement au Pará et au Rondônia. De par son aspect si particulier, qui fait irrésistiblement penser à un croisement entre un serpent et un pénis humain, l’animal est également connu sous le dénominatif de « serpent pénis ». Pour autant, malgré son apparence qui a de quoi attirer l’œil, il aura fallu attendre 1968 pour que cette espèce soit découverte par l’herpétologiste Edward Harrison Taylor.

Extrêmement rare, seulement deux spécimens de cette étonnante espèce étaient connus de la communauté scientifique jusqu’en 2011. Or, en novembre de cette année-là, six nouvelles créatures ont été découvertes de façon fortuite par des ingénieurs sur une rivière près d’un barrage hydroélectrique dans le Rondonia (Brésil). Puis, en 2013, quelques autres individus ont pu être mis au jour dans un affluent de l’Amazone connu sous le nom de Rio Madeira.

Bien que l’on connaisse encore très peu de choses sur cet étrange amphibien, l’étude des spécimens recueillis a néanmoins permis de réaliser quelques découvertes et d’émettre certaines hypothèses à son sujet. Ainsi, l’Atretochoana eiselti serait un animal vraisemblablement aquatique pouvant mesurer jusqu’à un mètre de long à l’âge adulte. Bien qu’il n’y ait encore rien de certain, les chercheurs estiment qu’il se nourrirait principalement de petits poissons et de vers, à l’instar de la plupart des autres espèces de gymnophiones. Par ailleurs, étant dénué de poumons, le « serpent pénis » respirerait uniquement au travers de sa peau. Enfin, du fait de sa vue extrêmement faible, il s’orienterait au sein de son environnement principalement à l’aide de son odorat.

Source: AmphibiaWeb