in

Découvrez les images en haute résolution de la couronne solaire

Crédits : University of Central Lancashire

Des chercheurs viennent de publier de nouvelles images de la couronne solaire nous révélant des détails sans précédent.

La couronne solaire, la partie la plus externe de l’atmosphère du Soleil, n’est généralement visible que pendant les éclipses solaires totales. Pour l’étudier plus en détail, la NASA a développé il y a quelques années le télescope High Resolution Coronal Imager (ou Hi-C pour faire court). Cet instrument spatial est capable d’effectuer des observations dans l’ultraviolet extrême. De fait, cela lui permet capturer des images haute résolution de l’enveloppe extérieure de notre étoile.

De nouvelles données saisissantes

Le télescope est conçu pour travailler sur des vols suborbitaux. Dans la pratique, il est lancé dans l’espace pour effectuer ses observations pendant plusieurs minutes, avant d’être finalement récupéré sur Terre. Le troisième lancement de cet instrument a récemment eu lieu. Et durant ce bref laps de temps en orbite, le télescope a réussi à capturer les images les plus nettes jamais prises de la couronne solaire. Les résultats de cette étude ont été rapportés dans The Astrophysical Journal.

Jusqu’à présent, les astronomes solaires observaient notre étoile en “définition standard”. La qualité exceptionnelle des données fournies par le Hi-C nous permet aujourd’hui d’observer pour la première fois un patch du Soleil en “ultra haute définition“”, explique Robert Walsh, principal auteur de ces travaux.

Pensez-y comme ceci : si vous regardez un match de football à la télévision en définition standard, le terrain de football vous semblera vert et uniforme“, poursuit l’astronome.Mais regardez le même match en ultra-HD et les brins d’herbe individuels vous sauteront aux yeux. C’est ce que nous pouvons voir sur les nouvelles images du Hi-C. Nous apercevons les éléments qui composent l’atmosphère de l’étoile“.

couronne solaire
Crédits : University of Central Lancashire

Des brins de plasma d’à peine 200 km de large

Comme on peut le voir ci-dessus, les observations sont de qualité. Les chercheurs ont  donc été en mesure d’appréhender les brins de plasma qui peuplent la couronne. La plupart de ces fils magnétiques extrêmement chaud (un million de degrés) mesurent environ 510 kilomètres de diamètre. Toutefois, certains sont encore plus fins, ne mesurant que 200 kilomètres de large.

Le mécanisme physique à l’origine de ces brins omniprésents reste encore incertain. C’est pourquoi les astronomes devront maintenant concentrer le débat sur les raisons de leur formation et sur la manière dont leur présence peut affecter la météo solaire.

Il est également prévu de lancer à nouveau le télescope. Aucune date n’a été précisée, mais l’idée serait de pouvoir chevaucher les observations avec les données obtenues par les sondes Solar Parker (NASA), déjà en orbite autour du Soleil, et Solar Orbiter (ESA), actuellement en route vers celui-ci.

Grâce à toutes ces données les scientifiques espèrent comprendre une bonne fois pour toutes pourquoi la couronne solaire est aujourd’hui si chaude (un million de degrés) comparée à la surface du Soleil dont les températures avoisinent “seulement” les 5 500°C.

Source