Le Ministère de la Culture grec a fait savoir que des archéologues ont découvert un palais datant de l’époque mycénienne (XVIIe-XVIe siècle avant Jésus Christ), comportant d’importantes inscriptions en grec archaïque, non loin de Sparte dans le Péloponnèse. Il s’agit là d’une découverte exceptionnelle. 

Cette nouvelle découverte va permettre d’obtenir des informations sur « l’organisation politique, administrative, économique et sociétale de la région », et surtout apporter des « éléments nouveaux sur les croyances mycéniennes et en terme de linguistique », indique un communiqué du Ministère de la Culture grec. C’est à Agios Vassilios, près de Sparte dans le Péloponnèse que des archéologues ont mis la main sur les vestiges d’un palais mycénien.

Ce palais est composé d’une dizaine de pièces, et en son intérieur ont également été retrouvés de petites figurines d’argile, une coupe ornée d’une tête de taureau, des scarabées, des épées et des fragments de peintures murales.

Cela fait depuis 2009 que ce village d’Agios Vassilios et ses alentours sont fouillés, ce qui a permis la découverte de tablettes écrites en linéaire B. Il s’agit de l’une des plus vieilles écritures d’Europe, et elle trouverait son origine en Crète. Créée aux alentours de 1375 avant Jésus Christ, elle n’a été déchiffrée qu’au XXe siècle. Ces tablettes comportaient des inscriptions faisant référence à des cérémonies religieuses et des noms de lieux.

Source : levif