La plus grande pince de crabe fossile jamais découverte a 8 millions d’années

pince crabe
Vous obtiendriez plus qu'un simple coup d'œil si vous cochiez cette chose. Crédits : Barry WM van Bakel

Une découverte paléontologique exceptionnelle a notamment révélé une pince fossile appartenant à une espèce de crabe entièrement nouvelle pour la science, datant d’il y a 8,8 millions d’années. Cette étonnante trouvaille représente la plus grande pince de crabe fossile jamais mise au jour. Les scientifiques estiment que ce spécimen colossal pourrait être l’ancêtre du crabe géant du sud contemporain.

Révélation sur l’ancêtre préhistorique du crabe géant du sud

Les restes de ces crabes préhistoriques ont été découverts sur la plage de Waitoetoe, sur l’île du Nord, en Nouvelle-Zélande. Les spécimens proviennent de la formation Urenui du Miocène supérieur (environ 8,8 millions d’années) du bassin de Taranaki, dans laquelle une série de volcans du centre volcanique de Mohakatino sont entrés en éruption au large, conduisant à la formation d’un paléoenvironnement spécifique. La conservation exceptionnelle de ces fossiles s’explique d’ailleurs par leur enfouissement rapide sous des sédiments, notamment des cendres volcaniques, avant que l’écosystème de décomposition ne puisse agir.

L’équipe de chercheurs a identifié ces crustacés fossilisés comme une nouvelle espèce qu’ils ont nommée Pseudocarcinus karlraubenheimeri, en l’honneur de Karl Raubenheimer, le collecteur et donateur du spécimen.

Cette découverte étonnante élargit ainsi notre compréhension du genre Pseudocarcinus, auquel appartient le crabe géant du sud contemporain, P. gigas. La pince massive de P. karlraubenheimeri fait environ la moitié de la taille de son descendant moderne, qui est l’un des plus grands crabes actuels avec une pince pouvant atteindre près d’un demi-mètre.

pinces crabes
Les énormes crabes fossiles « constituent la base d’une nouvelle espèce de ‘crabe géant du sud’« , affirment les chercheurs. Crédits : Barry WM van Bakel

Des avantages évolutifs et un régime carnivore

Les scientifiques avancent l’idée que le gigantisme observé chez les crabes pseudocarcinus, dont fait partie Pseudocarcinus karlraubenheimeri, confère des avantages significatifs sur les plans compétitif et défensif. La présence de pinces exceptionnellement grandes chez ces crabes suggère en effet une adaptation à un régime carnivore où ces appendices jouent un rôle essentiel dans la capture et la manipulation de proies.

L’évolution des pinces chez P. karlraubenheimeri est pensée comme une réponse à l’augmentation des proies disponibles, notamment des gastéropodes et des bivalves, dans les eaux profondes au Crétacé supérieur. Ce contexte écologique aurait favorisé le développement de pinces plus imposantes, offrant ainsi à ces crabes un avantage sélectif dans la compétition pour la nourriture et dans leur capacité à se défendre contre les prédateurs.

Outre sa contribution à notre connaissance des anciens écosystèmes, cette découverte exceptionnelle offre également des informations précieuses sur l’ancien habitat de ces crabes géants. Elle indique en effet qu’ils prospéraient dans des suintements de gaz des fonds marins riches en CO2 et/ou méthane, ce qui offrait ainsi un environnement chaud et nutritif avec une abondance de nourriture.

Les détails de l’étude sont publiés dans le New Zealand Journal Of Geology And Geophysics.