Découverte d’une planète autour d’une étoile qui vivra 100 milliards d’années

SPECULOOS-3 planète
Vue d'artiste de l'exoplanète SPECULOOS-3 b en orbite autour de son étoile. La planète est aussi grande que la Terre, tandis que son étoile est légèrement plus grande que Jupiter, mais beaucoup plus massive. Crédits : NASA/JPL-Caltech

Des astronomes ont annoncé la découverte de SPECULOOS-3b, une planète de la taille de la Terre en orbite autour d’une naine ultra-froide, une étoile à peine plus grande que Jupiter. Il constitue ainsi le deuxième système connu de ce type, le premier étant le célèbre TRAPPIST-1 qui abrite sept planètes de la taille de la Terre. Situé à une distance de 55 années-lumière, ce nouveau système offre une opportunité unique d’exploration.

Une planète de la taille de la Terre découverte autour d’une petite étoile

Les naines rouges sont les étoiles les plus courantes de l’Univers. Elles sont caractérisées par leur petite taille, leur masse relativement faible et leur température relativement basse par rapport à d’autres types d’étoiles. Malgré leur nom, elles peuvent paraître orangées ou même jaunâtres en raison de leur faible température de surface.

Ces étoiles sont par ailleurs extrêmement durables et brûlent leur combustible à un rythme très lent. Certaines naines rouges peuvent brûler leur hydrogène pendant des dizaines de milliards d’années, ce qui les rend alors potentiellement capables de soutenir la vie pendant des périodes extrêmement longues. En raison de leur longue durée de vie, de leur abondance dans la Voie lactée et de leur relative stabilité, les naines rouges sont ainsi devenues des cibles d’intérêt majeur dans la recherche d’exoplanètes potentiellement habitables.

L’étoile autour de laquelle orbite cette nouvelle planète, nommée SPECULOOS-3b, possède une température de surface deux fois plus froide que celle du Soleil, ce qui la rend environ mille fois plus sombre. Nous savons aussi que la planète est étroitement liée à son étoile. En effet, SPECULOOS-3b effectue une révolution complète en seulement dix-sept heures et est exposée à seize fois plus de rayonnement par seconde que la Terre. Cette proximité extrême signifie probablement que la planète est verrouillée par les marées avec un côté toujours plongé dans la nuit perpétuelle et l’autre constamment illuminé.

Les astronomes ont pu caractériser l’étoile et estiment son âge à environ sept milliards d’années, ce qui en fait un hôte stellaire ni trop jeune ni trop vieux.

planète naine rouge
Illustration d’une planète autour d’une naine rouge. Crédits : dzika_mrowka/iStock

Une opportunité d’observation

Bien que la présence d’une atmosphère soit improbable, les astronomes sont enthousiastes à l’idée de pouvoir étudier la planète lorsqu’elle passera derrière son étoile à plusieurs reprises avec le télescope spatial James Webb (JWST). Ces observations pourraient en effet confirmer la présence ou l’absence d’une atmosphère et, si elle est absente, cela permettrait d’étudier directement la surface rocheuse de la planète, une première dans l’histoire de l’astronomie.

Julien de Wit, professeur agrégé de sciences planétaires au MIT, souligne l’importance de cette découverte. Il déclare en effet que SPECULOOS-3b est la première planète pour laquelle nous pouvons envisager de contraindre les propriétés de surface au-delà du Système solaire. Il souligne également que comprendre la composition de ces mondes extrasolaires est crucial pour déterminer leur habitabilité et évaluer la probabilité de vie ailleurs dans l’Univers.

Cette découverte ouvre ainsi de nouvelles perspectives passionnantes pour l’étude des exoplanètes et la recherche de vie au-delà de notre Système solaire. En comprenant les conditions d’habitabilité autour d’une étoile aussi répandue que les naines ultra-froides, nous pourrions alors obtenir des informations cruciales sur la probabilité de vie dans la galaxie et au-delà.

Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Nature Astronomy.