Découverte de la moitié supérieure de la statue géante de Ramsès II

Ramsès II
Crédits : meanmachine77/istock

La moitié supérieure d’une statue géante de l’ancien pharaon égyptien Ramsès II a été découverte près de l’ancienne ville d’Hermopolis (aujourd’hui el-Ashmunein), à environ 250 kilomètres au sud du Caire. La grande pièce de pierre, qui mesure environ 3,8 mètres de haut, représente le souverain portant une double couronne et une coiffe surmontée d’un cobra royal.

Un pharaon iconique

Ramsès II, également connu sous le nom de Ramsès le Grand, était l’un des pharaons les plus emblématiques de l’Égypte ancienne. Il régna pendant une période prolongée, de 1279 à 1213 avant notre ère, ce qui en fait l’un des dirigeants qui a régné le plus longtemps dans l’histoire égyptienne.

L’un des événements marquants de cette période fut la bataille de Qadesh (ou Kadesh), un affrontement majeur entre les forces égyptiennes et hittites. Bien que le résultat de la bataille reste controversé, Ramsès II signa finalement le premier traité de paix connu avec les Hittites, mettant fin à des décennies de conflit.

Ramsès II était par ailleurs connu pour être un bâtisseur prolifique. Il a en effet entrepris d’importants projets de construction, dont le plus célèbre est le temple d’Abou Simbel, creusé dans la roche en Nubie. Les statues colossales qui ornent l’entrée du temple comptent parmi les images les plus emblématiques de l’Égypte antique.

Sur le plan personnel, Ramsès II a eu de nombreuses épouses et enfants. L’une de ses épouses les plus connues était Néfertari, dont la tombe est également célèbre pour ses magnifiques peintures murales.

Après sa mort, le corps de Ramsès II fut naturellement embaumé selon les traditions égyptiennes. Son état de conservation était d’ailleurs si remarquable qu’il était encore possible de reconnaître son visage en 1881, lors de la découverte de sa momie dans la cachette royale de Deir el-Bahari.

Ramsès II aura donc laissé un héritage durable dans l’histoire égyptienne, tant par ses exploits militaires que par ses réalisations architecturales. Sa longévité au pouvoir et son influence auront en effet contribué à forger l’image d’un dirigeant puissant et visionnaire.

Ramsès II
La nouvelle statue de Ramsès II, un pharaon qui régna il y a plus de 3 200 ans. Crédits : ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités

Nouvelle découverte fascinante

La découverte récente de la moitié supérieure d’une statue colossale de cet ancien roi ajoute une dimension fascinante à son héritage déjà impressionnant. Cette grande pièce de pierre, mesurant environ 3,8 mètres de haut, représente le pharaon portant une double couronne et une coiffe surmontée d’un cobra royal. Ce serpent est en réalité l’uraeus, un symbole puissant dans la culture égyptienne antique.

L’uraeus était un serpent venimeux, souvent un cobra, vénéré en Égypte comme un protecteur et un symbole de la royauté. Il était associé à la déesse Wadjet, la déesse protectrice de la Basse-Égypte, et son image était souvent utilisée pour représenter la souveraineté ainsi que la puissance du pharaon. La présence de l’uraeus sur la coiffe du pharaon symbolisait ainsi la protection divine et la légitimité de son pouvoir.

Le dos de la statue est également orné de hiéroglyphes glorifiant les titres du roi, renforçant ainsi son prestige.

La partie inférieure de la statue avait été découverte en 1930 par l’archéologue allemand Günther Roeder. La réunion des deux parties aurait formé une statue impressionnante d’environ sept mètres de hauteur. Cette trouvaille près de l’ancienne ville d’Hermopolis témoigne de l’ampleur des représentations au sein des monuments de Ramsès II dans l’Égypte antique.