in

Découverte d’un minuscule parent des dinosaures et des ptérosaures

Crédits : Frank Ippolito / AMNH

Une équipe de paléontologues annonce avoir identifié un nouvel ancêtre des dinosaures et des ptérosaures. L’animal, qui pouvait tenir dans vos mains, évoluait il y a environ 237 millions d’années.

Ce minuscule animal, nommé Kongonaphon kely (ou “minuscule tueur d’insectes”), ne mesurait qu’une dizaine de centimètres de hauteur. Sans prétention, il pourrait en revanche nous en apprendre davantage sur l’origine des dinosaures et ptérosaures, classés parmi les plus grands animaux terrestres et volants de l’histoire de la Terre.

Mis au jour en 1998 à Madagarscar, les restes de Kongonaphon kely avaient été mélangés parmi des centaines d’autres fossiles. Il a donc fallu patienter un certain temps avant que les chercheurs  ne soient en mesure de se concentrer dessus. “En revanche, une fois que nous l’avons fait, il était devenu clair que nous avions en face de nous quelque chose d’unique qui méritait un examen plus approfondi“, souligne Christian Kammerer, du North Carolina Museum of Natural Sciences. Sa découverte vient de faire l’objet d’un article dans la revue PNAS.

Concrètement, les dinosaures et les ptérosaures (reptiles volants) appartiennent tous deux au groupe des Ornithodires. Celui-ci s’est scindé en deux au milieu du Trias, avec d’un côté les ptérosaures, et de l’autre les dinosauromorphes. Plus tard, ces mêmes créatures donneraient ensuite naissance aux dinosaures.

Kongonaphon kely, de son côté, est une espèce qui a évolué à la racine de ce groupe. Autrement dit, avant que ces deux lignées de se séparent.

dinosaures
Illustration de Kongonaphon kely, chasseur d’insectes, évoluant il y a 237 millions d’années. Crédits: Alex Boersma

Un évènement de miniaturisation

Mais alors, comment ces créatures colossales que sont les dinosaures et les ptérosaures (pas tous, mais la plupart) ont-elles évolué à partir de ces origines sans prétention ?

La réponse n’est pas très claire, car peu de spécimens évoluant à la “racine” de cette lignée ont été étudiés, d’où l’importance de cette nouvelle découverte.

Bien que ce petit spécimen ne soit pas le premier connu évoluant à ce niveau de l’arbre généalogique des dinosaures, de tels animaux “miniatures” étaient auparavant considérés comme des “exceptions à la règle”.

Or, aujourd’hui, les chercheurs estiment que ces dimensions corporelles étaient peut-être plus communes qu’on ne le pensait. Autrement dit, elles n’étaient finalement pas un hasard.

Sur cette base, nous pourrions alors imaginer que certains animaux évoluant juste avant la divergence des dinosaures et des ptérosaures ont essuyé un “évènement de miniaturisation”. Combiné au passage à un régime à base d’insectes, celui-ci pourrait alors avoir aidé ces premiers Ornithodires à survivre en envahissant “les zones de ressources non occupées auparavant par les archosaures mangeurs de viande“, écrivent les chercheurs.

Source