in

Découverte incroyable de 25 empreintes de dinosaures en Afrique du Sud

Quelques-unes des empreintes retrouvées. Crédits : Bordy et al. 2020, Plos ONE

Dans le désert du Karoo, en Afrique du Sud, des chercheurs ont retrouvé 25 empreintes de dinosaures (et d’autres animaux) évoluant autrefois sur une “Terre de Feu”.

La région du Karoo contient d’énormes quantités de basaltes témoignant d’inondations volcaniques opérées sur l’ancien supercontinent Gondwana avant sa rupture, il y a environ 180 millions d’années. Les chercheurs étudient ces terres depuis des décennies pour tenter de comprendre cet épisode majeur. Il est en effet à l’origine d’une vaste extinction de masse, en particulier dans les océans.

Emese M. Bordy, sédimentologue à l’Université du Cap, porte un regard de “géologue” sur cette ancienne période de la Terre. Elle s’intéresse également aux formes de vie qui auraient pu potentiellement vivre dans la région à cette époque.

En examinant des clichés pris dans les années 60 dans le nord du bassin du Karoo, elle remarqua une empreinte animale imprimée sur le sol d’une ferme. Sur les conseils d’un historien, elle retrouva alors avec son équipe le propriétaire des lieux qui donna l’autorisation d’entamer des fouilles.

25 empreintes au total

Au bout de quelques semaines, les chercheurs ont non seulement retrouvé la première empreinte, mais ils en ont également découvert beaucoup d’autres. Il y en a d’après eux au moins 24 réparties en cinq pistes imprimées sur le sol il y a 183 millions d’années.

D’après leur publication dans la revue PLOS ONE, ces empreintes ont été laissées par au moins trois types d’animaux différents. Certaines ont été faites par des dinosaures théropodes (carnivores) et d’autres par de petits herbivores quadrupèdes.

Des pistes moins bien conservées sont plus difficiles à interpréter“, note la chercheuse. “Mais celles que nous avons étudiées semblent avoir été potentiellement créées par des synapsides, un groupe de reptiles considérés comme les ancêtres des mammifères“.

dinosaures
Crédits : BORDY ET AL, 2020

Un paysage de plus en plus infernal

Cette nouvelle découverte nous donne un aperçu rare de la vie dans cet environnement hostile au début du jurassique. Si une intense activité volcanique dominait effectivement la région, la vie semblait s’être plutôt bien adaptée. Ces empreintes ont en effet été retrouvées entre deux anciennes couches de lave. Cela suggère que pendant les périodes plus calmes, entre les éruptions volcaniques, l’environnement et la vie se rétablissaient.

Pendant de courtes périodes, les ruisseaux coulaient à nouveau, le soleil brillait et les animaux, parmi eux les dinosaures, broutaient et chassaient“, confirme la chercheuse. “Ceci est attesté par les empreintes que nous avons retrouvées, mais également par les restes de plantes et les dépôts de sédiments que nous avons analysés“.

Cependant, si la vie semble avoir effectivement survécu à cette intense activité volcanique, cette résilience n’a duré qu’un temps. Pour la chercheuse, ces animaux ont peut-être même été les derniers à pouvoir fréquenter la région. Un peu plus tard, celle-ci s’est retrouvée complètement submergée par la lave.

Source

Articles liés :

Des restes de bébés dinosaures retrouvés en Australie

L’extinction des dinosaures a commencé bien avant l’impact de l’astéroïde

Certains dinosaures avaient des problèmes de “poux”