in

Découverte : un « gâteau momifié » datant de la Seconde Guerre mondiale

Crédits : alliance photo dpa/Alamy Live News

Des archéologues allemands sont récemment tombés sur un gâteau aux noisettes et aux amandes cuit il y a 79 ans. Déterré dans une cave de la ville allemande de Lübeck, le dessert avait été carbonisé suite au passage d’un raid aérien pendant la Seconde Guerre mondiale.

Un goûter qui tourne mal

Dans la nuit du 28 mars 1942 (et jusqu’au petit matin du 29 mars), la Royal Air Force britannique a mené un raid aérien sur la ville de Lübeck, en représailles du blitz nazi de Coventry, en Angleterre en 1940. Pendant ce temps, dans l’une des caves de la ville, une famille fêtait peut-être un anniversaire ou prenait simplement le thé autour d’un gâteau noisettes et amandes sur fond de la « Sonate au clair de lune » de Beethoven, avant d’être frappée par une bombe. De cette attaque, il ne reste pas grand-chose si ce n’est quelques couverts, un disque vinyle du célèbre compositeur et pianiste allemand… et les restes du gâteau.

Cette dernière découverte est probablement la plus intéressante. Ce gâteau venait probablement de sortir du four lorsque les bombes ont atterri. D’une manière ou d’une autre, le dessert a échappé à l’écrasement, tandis que les flammes l’ont rapidement brûlé et carbonisé. Malgré tout, la forme générale du gâteau, ses garnitures, ses décorations de glaçage et même son emballage en papier ciré sont toujours reconnaissables.

Les archéologues ont déjà découvert les restes brûlés d’anciens repas, mais ils trouvent rarement de la nourriture aussi entière et aussi bien conservée que ce gâteau, selon un communiqué des représentants de la ville de Lübeck.

gâteau seconde guerre mondiale
La restauratrice Sylvia Morgenstern nettoie le gâteau avec une brosse et un petit aspirateur. Crédits : Alliance photo dpa/Alamy Live News

Un gâteau bientôt exposé au public

Les restes de ce gâteau ont été découverts en avril dans le cadre de travaux d’infrastructure « à proximité de la mairie et du principal marché« , souligne Dirk Rieger, chef du département d’archéologie de l’autorité de protection des monuments historiques de la ville.

Rappelons que Lübeck, fondée en 1143, est l’un des sites urbains médiévaux les mieux conservés d’Europe du Nord. Aussi, en raison du statut historique important de la ville, les archéologues supervisent systématiquement ces travaux.

Il y a quelques mois, les scientifiques ont rapporté le gâteau au laboratoire de restauration de la ville où les conservateurs l’ont soigneusement nettoyé. Des échantillons collectés ont ensuite permis d’identifier plusieurs ingrédients contenus à l’intérieur, dont les noisettes et les amandes.

Des analyses supplémentaires seront en revanche nécessaires pour identifier la présence éventuelle de produits chimiques provenant des bombes larguées par les Anglais (principalement du phosphore). Dès que les chercheurs seront assurés qu’il n’y a aucune trace de ces matériaux dans ou sur le gâteau, ce dernier pourra être exposé au public.