in

Découverte exceptionnelle d’un vaste cercle de puits près de Stonehenge

Crédits : Christopher Ison

Un cercle de puits profonds vient d’être découvert près de Stonehenge. Selon les archéologues, il s’agirait de la plus grande structure préhistorique jamais trouvée en Grande-Bretagne.

Une découverte sans précédent

Il y a environ 4 500 ans, les peuples à l’origine de Stonehenge ont également creusé une série de puits profonds disposés de manière à former un cercle de deux kilomètres de diamètre. Alors que la région se présente comme l’un des paysages archéologiques les plus étudiés au monde, au grand étonnement des chercheurs, cette gigantesque structure était jusqu’à présent passée inaperçue.

« Il s’agit d’une découverte sans précédent, d’une importance majeure au Royaume-Uni, a déclaré l’archéologue Vincent Gaffney, qui a dirigé les fouilles. Des chercheurs clés sur Stonehenge et son paysage ont été surpris par l’ampleur de la structure et le fait qu’elle n’avait pas été découverte jusqu’à présent si près de Stonehenge ».

Les puits mesurent chacun plus de 5 mètres de profondeur pour environ 10 mètres de diamètre. Les archéologues en ont identifié une vingtaine, mais il pourrait y en avoir encore davantage.

« Je ne saurais trop insister sur l’effort qui aurait été nécessaire pour creuser de si grands puits avec des outils en pierre, en bois et en os », souligne le chercheur. Il rappelle au passage que ces mêmes peuples avaient déjà construit Stonehenge en traînant des pierres depuis le sud-ouest du Pays de Galles, à environ 250 km.

Il ajoute également qu’environ 40% du cercle est aujourd’hui inaccessible à l’étude, en raison de développements plus modernes.

Une découverte tardive grâce à la technologie

Au fil des millénaires, les fosses se sont bouchées, révélant aujourd’hui ce que les chercheurs considéraient comme de simples dolines naturelles. L’instrumentation moderne (radar pénétrant dans le sol et magnétométrie) les ont finalement présentées comme des “anomalies géophysiques”, poussant les archéologues à les étudier de plus près.

« Nous commençons à voir des choses que nous n’aurions jamais pu voir avec l’archéologie standard, souligne le chercheur. Des choses que nous ne pouvions même pas imaginer ».

stonehenge
L’emplacement des différentes fosses. Crédits : Université St.Andrews

Au centre, les murs de Durrington

Alors que Stonehenge était positionné par rapport aux solstices, Vincent Gaffney suggère que cette structure circulaire nouvellement découverte, située à environ 3 km au nord-est de Stonehenge, près d’Amesbury, pourrait également avoir une signification cosmologique.

En outre, le cercle pourrait avoir été pensé et creusé pour guider les peuples vers une zone sacrée – les murs de Durrington, considérés comme l’un des plus grands monuments de Henge en Grande-Bretagne. Comme vous pouvez le constater ci-dessus, le site est précisément situé en son centre.

Enfin, la construction d’un cercle aussi grand, et l’attention portée au positionnement de chaque fosse,  suggère également que les premiers habitants d’Angleterre avaient développé une manière de compter. Des centaines de pas sont en effet nécessaires pour relier le centre à la frontière du cercle. Une découverte qui laisse donc entrevoir une société beaucoup plus complexe que supposé.

Source