in

Découverte d’une étrange créature sur échasses de la période ordovicienne

Crédits : Christian McCall

Une équipe de paléontologues annonce la découverte d’un animal ancien « exceptionnellement bien conservé » dans le sud de l’Ontario. Le spécimen, qui n’avait pas d’yeux, se déplaçait sur le fond marin au moyen d’échasses. Il évoluait il y a environ 450 millions d’années. 

La grande majorité des fossiles sont à l’origine constitués de minéraux biosynthétisés, ce qui facilite leur préservation. À l’inverse, les tissus mous sont beaucoup plus susceptibles de se décomposer avant que le processus de fossilisation ne soit entamé. En conséquence, ces types d’organismes sont sous-représentés dans les archives historiques, d’où l’intérêt de cette nouvelle étude.

Une créature aveugle et sur échasses

Une équipe de paléontologues décrit la découverte de plusieurs fossiles à corps mou près de la rive est du lac Simcoe, dans le sud de l’Ontario (Canada). Parmi eux figurait un arthropode bien conservé. Nommée Tomlinsonus dimitrii, l’espèce représentée par ce spécimen intégrait un groupe éteint connu sous le nom de marrellomorphes qui évoluait il y a environ 450 millions d’années pendant la période ordovicienne.

Mesurant environ six centimètres de long, le spécimen présentait une tête ornée de deux cornes incurvées recouvertes d’épines en forme de plumes. Le corps segmenté de l’animal ressemble à celui d’autres arthropodes, tels que les insectes et les araignées, et disposait de plusieurs ensembles de membres segmentés, dont une paire d’appendices hypertrophiés très inhabituelle.

« Sous la tête, il y a cette étonnante paire de membres qui sont extrêmement longs et ont des projections en forme de pied aux extrémités terminales. Nous pensons que cette créature les utilisait très probablement pour se frayer un chemin à travers le fond marin », détaille Joseph Moysiuk, de l’Université de Toronto. « Elle semblait également être aveugle, car il n’a pas d’yeux du tout« .

créature échasses Tomlinsonus dimitrii
Le fossile de Tomlinsonus dimitrii et un dessin au trait du spécimen. Crédits : Christian McCall

Ensevelis dans des dépôts de tempête

Avant cette fouille, les marrellomorphes ont été principalement trouvés sur des sites fossiles plus anciens, comme les schistes du cambrien moyen (entre 505 et 510 millions d’années) de Burgess, dans les Rocheuses canadiennes.

Semblable à ces schistes, la carrière du lac Simcoe était autrefois submergée, intégrant une mer tropicale peu profonde qui couvrait une grande partie de ce qui est aujourd’hui le pays. Au fil des millions d’années et au grès des tempêtes, le fond marin dominé par les carbonates s’est peu à peu recouvert de sédiments, enfouissant rapidement et préservant les organismes évoluant au fond. Ce fut notamment le cas pour celui-ci.

Les détails de l’étude sont publiés dans le Journal of Paleontology.