in

Découverte d’une nouvelle espèce d’hippocampe, pas plus grande qu’un grain de riz

Une nouvelle espèce d'hippocampe découverte, pas plus grande qu'un grain de riz. Crédit : Richard Smith / ZooKeys

Une équipe de biologistes marins annonce la découverte, au large des côtes japonaises, d’une toute nouvelle espèce d’hippocampe pygmée ultra colorée – pas plus grande qu’un grain de riz.

Les chercheurs ont nommé cette petite créature Hippocampus japapigu – le latin de « cochon japonais ». Ce joli nom lui vient des plongeurs qui, en tombant sur l’animal, ont noté sa ressemblance avec un petit cochon. Cette nouvelle espèce ne dépasse pas les 15 millimètres de long, soit environ la taille d’un petit grain de riz. Mais ne vous y trompez pas, leur coloration kaléidoscopique les déguise en minuscules algues, ce qui les rend faciles à observer. Vous les retrouverez au large des côtes sud-est du Japon, voguant dans les récifs de coraux mous et d’algues, entre 5 et 20 mètres de profondeur.

« Le Japon est reconnu comme un point d’accès global de la biodiversité marine, avec 53 espèces recensées de syngnathidés, dont dix espèces d’hippocampes, dont quatre sont de véritables hippocampes pygmées, explique l’équipe de chercheurs. Cette espèce libre a déjà été observée par des plongeurs locaux du sud au centre-est du Japon ». Malgré leur apparence minuscule et leur classification récente, ces animaux « ne sont pas rares », poursuit Graham Short, ichtyologiste à l’Académie des sciences de Californie.

La nouvelle espèce diffère à plusieurs égards de ses cousines (six autres espèces d’hippocampes pygmées sont connues). Celle-ci présente par exemple une crête étrange sur le haut du dos, constituée de traverses d’os triangulaires. Le but de la crête n’est pas clair, mais elle pourrait avoir évolué pour devenir un moyen d’attirer les partenaires potentiels.

Son habitat est également un peu inhabituel pour un hippocampe. Dans certaines régions, l’eau devient très froide en hiver et chaude en été. La plupart des hippocampes ne peuvent tolérer de tels changements de température. D’autres hippocampes pygmées préfèrent aussi des eaux beaucoup plus profondes.

Côté régime alimentaire, ces petits hippocampes se nourrissent de plancton, comme les copépodes et autres petits crustacés.

Vous retrouverez tous les détails de cette étude dans la revue ZooKeys.

Source

Articles liés : 

L’histoire cachée derrière cet hippocampe agrippé à son coton-tige

Découverte d’une nouvelle espèce, le dragon de mer rubis

Seulement 13 % des océans sont épargnés par les humains