in

Découverte d’une grenouille qui donne directement naissance à des têtards

Crédits : Mirza D. Kusrini, Jodi J. L. Rowley, Luna R. Khairunnisa, Glenn M. Shea, Ronald Altig / Wikimedia Commons

Il existe plus de 600 espèces de grenouilles dans le monde. Presque toutes pondent des œufs qui sont fécondés par le mâle une fois pondus et d’où éclosent des têtards. Des biologistes ont toutefois découvert qu’une grenouille indonésienne donne directement naissance à des têtards.

L’espèce en question, Limnonectes larvaepartus, du genre des Limnonectes  a été découverte en 1994, mais elle n’a été décrite et observée en détail qu’en 2014 par les biologistes Djoko Iskandar, Ben Evans et Jimmy McGuire. Au cours d’une nuit, ce petit animal de 4 centimètres de long a été observé en train de donner naissance par l’herpétologiste Jimmy McGuire sur l’île de Sulawesi, en Indonésie.

Une première caractéristique remarquable de cette espèce est le fait qu’elle se reproduit par fertilisation interne, c’est-à-dire que les mâles fertilisent les œufs alors qu’ils se trouvent à l’intérieur de la femelle. Chez la plupart des grenouilles, le mâle se place sur le dos de la femelle, et la serre entre ses pattes arrières, dans une position savamment appelée amplexus. En serrant, il contraint la femelle à libérer ces œufs, qu’il arrose de sperme à la sortie.

Limnonectes larvaepartus fait donc partie du club très fermé des grenouilles à fertilisation interne, dont seules une douzaine d’espèces sont connues. Mais c’est le fait qu’elle donne directement naissance à des têtards qui la rend vraiment unique. C’est en effet la toute première fois qu’un tel mode de reproduction est observé.

Il existe toutefois des grenouilles qui procréent de manière bien plus étrange. Deux espèces aujourd’hui éteinte avalaient leurs œufs et les laissaient éclore dans leur estomac, pour ensuite « vomir » des têtards. D’autres transportent leurs œufs dans des poches sur leur dos. Il existe même des grenouilles africaines qui donnent directement naissance à de petites grenouilles.

Source : PLOS ONE