in

Découverte d’une exoplanète suivant une orbite (très) excentrique

Illustration de l'exoplanète HR 5183 b. Crédits : NASA / JPL-Caltech

Une équipe d’astronomes annonce la découverte d’une exoplanète étrange, suivant un chemin très excentrique autour de son étoile. Les détails de l’étude sont publiés sur le site arXiv.

Le chemin de la Terre autour du Soleil suit la forme d’une ellipse quasi circulaire. Nous aurions tendance à penser que c’est le cas pour les autres planètes, mais la forme des orbites des objets célestes peut considérablement varier. Certains corps, en effet, n’hésitent pas à prendre leurs distances avec leur étoile. En témoigne cette exoplanète – HR 5183 b – environ trois fois plus grosse que Jupiter, récemment découverte à environ 102 années-lumière de la Terre.

«Cette planète ne ressemble pas à celles de notre système solaire, mais plus encore, elle ne ressemble à aucune autre exoplanète découverte à ce jour, explique Sarah Blunt, principale auteure de l’étude. Les autres planètes détectées loin de leurs étoiles ont tendance à avoir des excentricités très basses, ce qui signifie que leurs orbites sont plus circulaires. Le fait que cette planète ait une excentricité aussi élevée en dit long sur la manière dont elle s’est formée ou a évolué».

Un effet de fronde gravitationnelle

Imaginez ceci : si vous placiez cette planète dans notre propre système, elle se rapprocherait du Soleil au niveau de la ceinture d’astéroïdes, entre mars et Jupiter, et s’éloignerait jusqu’à l’orbite de Neptune. Sa vitesse de déplacement varie également, comme vous pouvez le constater ci-dessous. La planète, qui passe le plus clair de son temps dans la partie externe de son système, revient ensuite vers son étoile, prenant de la vitesse avant de repartir grâce à un mouvement de fronde gravitationnelle.

Les chercheurs ont pu localiser cette planète, justement parce qu’elle venait de se rapprocher de son étoile. «Nous avons vu la planète entrer et maintenant elle est sur le point de disparaître», explique en effet Andrew Howard, du California Planet Search, et co-auteur de l’étude.

exoplanète
Comparaison de l’orbite excentrique de HR 5183 b à celles, plus circulaires, des planètes de notre propre système solaire. Crédits : Observatoire WM Keck / Adam Makarenko

Victime d’un “coup de pied” cosmique ?

Pour expliquer cette incroyable excentricité, les chercheurs avancent l’hypothèse que cette planète a, il y a plusieurs millions d’années, reçu un “coup de pied” d’une autre planète de la même taille. Pour l’heure, aucun “coupable” n’a été appréhendé. Des analyses supplémentaires pourront peut-être permettre de localiser cette planète. Il est également possible qu’elle ait été éjectée depuis longtemps de son système.

Notez que ces orbites excentriques ne sont pas forcément très “rares” dans l’Univers. Certains corps, dans notre système, empruntent également des chemins plus ou moins ovales. C’est notamment le cas de Pluton qui, à son point le pus éloigné du Soleil, se place à 7 milliards de km de distance, se rapprochant ensuite à 4 milliards de km. Ce qui la rapproche, au passage, de l’orbite de Neptune. Mais ce n’est rien comparé à HR 5183 b.

Articles liés :

Découverte d’une exoplanète immense, 9 fois plus massive que Jupiter

Il pourrait exister des exoplanètes plus favorables à la vie que la Terre

Une exoplanète “interdite” découverte par des astronomes