in

Découverte d’une capsule temporelle nazie vieille de 82 ans

Crédits : iStock

C’est dans la petite ville de Zlocienic en Pologne que des archéologues ont découvert une capsule temporelle en cuivre comportant des objets nazis. Celle-ci avait été enterrée en 1934 au cours de la construction d’un centre de formation militaire pour les cadres nazis. 

Un véritable témoignage du passé ! Des pièces de monnaie, des photographies représentant notamment Hitler, des journaux datés du 21 et du 22 avril 1934, une lettre manuscrite, un film tourné lors du 600e anniversaire de la ville, en 1933 et deux exemplaires du célèbre livre Mein Kampf. Telle est la composition de la capsule temporelle, un cylindre de cuivre, retrouvée par des archéologues dans la petite ville de Zlocienic, dans le nord-est de la Pologne.

C’est en 1934, soit il y a 82 ans, qu’a été enfouie dans le sol cette capsule temporelle nazie, durant la construction d’un centre de formation militaire pour les cadres nazis. Si son existence était connue depuis le départ, accéder à cette capsule était visiblement bien plus difficile qu’il n’y paraissait, les obstacles y étant très nombreux. « Les archéologues ont dû surmonter plusieurs obstacles, notamment du béton épais, des mines allemandes et patauger dans les eaux souterraines pour accéder à la capsule » rapporte le site web de la ville.

Ce centre de formation militaire pour les cadres nazis est d’ailleurs toujours utilisé aujourd’hui par l’armée polonaise, et à l’époque, Zlocieniec était en territoire allemand et s’appelait Falkenburg. Tous ces témoignages du passé ont été envoyés au musée national de Szczecin, en Pologne. Ils sont actuellement inventoriés et seront traduits avant d’y être exposés au public. Le contenu de la capsule, frappée par les insignes nazis, était « parfaitement préservé«  selon les archéologues qui ont mis au jour ces documents.