in

Découverte d’une base militaire marine grecque vieille de 2500 ans

Crédits : iStock

Une équipe composée d’archéologues danois et grecs a récemment découvert, dans les eaux proches d’Athènes, la capitale grecque, un ancien port militaire qui serait daté de -493 avant J.C, soit vieux de plus de 2 500 ans.

L’archéologue Bjørn Lovén, de l’Université de Copenhague, au Danemark, a mené une équipe d’archéologues danois et grecs qui a récemment fait une belle découverte sous-marine, celle d’un port militaire antique, dans les eaux assez proches de la capitale grecque, Athènes. Ce port était notamment composé de six quais assez imposants.

Chacun de ces quais est long d’une cinquantaine de mètres pour huit mètres de largeur, comme le précisent les archéologues, et tous les bâtiments sont munis d’une fondation très solide. Selon eux, ce port comptait parmi les bases militaires les plus puissantes de l’Antiquité, destinées à protéger la Grèce contre les attaques éventuelles des Perses. Une datation au carbone 14 d’une pièce de bois retrouvée sur l’un des quais a permis d’estimer la construction de ce port aux environs de l’an 493 avant notre ère, soit il y a plus de 2 500 ans.

Les archéologues auteurs de cette découverte pensent également que ce port a joué un rôle essentiel dans la bataille navale de Salamine, qui a eu lieu en 480 avant notre ère et qui a opposé les Grecs à l’Empire perse du roi Xerxès Ier, qui avait alors envoyé plus de 300 000 soldats. D’après les chercheurs, ce port aurait pu abriter à l’époque des centaines de navires de combat qui auraient pris part à la bataille. Une bataille et une victoire grecque qui a marqué un véritable tournant dans l’histoire grecque, et également dans le développement culturel et social de toute l’Europe, comme l’explique l’archéologue responsable de cette mission Bjørn Lovén, sur le site de l’Université de Copenhague.

Source : humanities