in

Découverte d’un “cimetière” de dinosaures vieux de 220 millions d’années

Crédits : Ricardo Martinez

Une équipe de paléontologues annonce la découverte d’un “cimetière” de dinosaures. Les ossements d’une douzaine de spécimens vieux de plus de 220 millions d’années ont en effet été découverts sur un site unique, à l’ouest de l’Argentine.

Nous savons que les premiers dinosaures sont apparus sur Terre il y a environ 230 millions d’années, durant le Trias supérieur (Carnien). Malgré tout, nous ne savons pas grand-chose de cette époque. La découverte d’un véritable cimetière de dinosaures nous aide à y voir un peu plus clair. Une équipe de paléontologues annonce en effet avoir mis au jour, en septembre dernier, une petite fosse mesurant entre un et deux mètres de diamètre dans laquelle gisaient les ossements d’une dizaines de créatures vieilles de 220 millions d’années. Nous sommes dans la province de San Juan, en Argentine, à environ 1 100 kilomètres à l’ouest de Buenos Aires.

Des créatures mortes “ensemble”

« Il y a près de dix individus différents. C’est une masse d’os, il n’y a pratiquement pas de sédiment, a déclaré le paléontologue argentin Ricardo Martinez. Imaginez, c’est un peu comme si on avait creusé un puits, et qu’on l’avait rempli d’os, dit-il. C’est très impressionnant. Cette découverte est d’autant plus importante qu’il existe au moins sept ou huit individus dicynodontes, ancêtres des mammifères, de la taille d’un bœuf ». Le site pourrait également abriter les restes d’archosaures, ancêtres des crocodiles, encore inconnus de la science.

Les premières analyses suggèrent qu’il pourrait s’agir d’un ancien abreuvoir. « À cet endroit, il y avait de l’eau, une sorte de petit lac où les herbivores venaient en masse pour boire », peut-on lire. On imagine alors une période de grande sécheresse menant certaines créatures, trop faibles, à mourir directement sur place, prenant conscience que le seul et unique lit d’eau douce des environs était à sec.

dinosaures
Les paléontologues supposent que le site était un ancien abreuvoir. Crédits : Ricardo Martinez

La composition faunique du Trias supérieur est – comme expliqué plus haut – encore très floue, dans la mesure où seuls 6 % de tous les fossiles de dinosaures découverts datent de cette époque. On en connaît toutefois quelques-uns.

Parmi eux figurait, par exemple, Staurikosaurus. Découvert dans la formation géologique de Santa Maria, dans le sud du Brésil, ce carnivore mesurait environ deux mètres de long pour environ 30 kilogrammes. Ou encore Eroraptor, qui évoluait en Argentine il y a entre 230 et 225 millions d’années avant notre ère. Ce petit herbivore mesurait un mètre de long pour 40 centimètres de haut, et pesait environ neuf kilos. Sans oublier Herrerasaurus, également originaire de la région. Ce carnivore bipède en imposait un peu plus : environ trois mètres de long pour 350 kilos sur la balance.

Source

Articles liés :

Des petits poissons morts le jour où les dinosaures ont disparu ont été retrouvés

Découverte d’un nouveau petit mammifère qui vivait à l’époque des dinosaures

Les mammifères ont pris le contrôle bien avant la mort des dinosaures