in

Découverte d’un ancien perroquet géant en Nouvelle-Zélande

Comparaison de la stature d'Héraclès, comparée à celle du kiwi, du kakapo, et d'une femme de taille moyenne. Crédits : IFLScience / Professeur Paul Scofield, Musée de Canterbury

Une équipe de paléontologues annonce avoir identifié les ossements d’un perroquet de près d’un mètre de haut pour environ sept kilos. L’oiseau évoluait en Nouvelle-Zélande il y a 19 millions d’années.

La découverte se base sur l’identification d’anciens tibiotarses, ces grands os placés entre le fémur et le tarsométatarse de la patte des oiseaux. Deux ont été retrouvés, et aucun n’est réellement complet. Ils étaient en revanche assez bien préservés pour permettre aux chercheurs de certifier leur appartenance à une espèce de perroquet encore jamais recensée. Et quel perroquet ! Selon les premières analyses, cet oiseau, retrouvé dans un gisement vieux d’environ 19 millions d’années, mesurait près d’un mètre de haut et pouvait peser jusqu’à sept kilos sur la balance. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Biology Letters.

Le perroquet le plus lourd ayant jamais existé

Si l’on se base sur ces premières estimations, alors ce perroquet – nommé inexpectatus Heracles – est tout simplement le plus lourd jamais enregistré dans toute l’histoire. «Héraclès avait sans doute un énorme bec. Il mangeait probablement beaucoup plus que les perroquets modernes, explique Mike Archer, de l’Université de New South Wales (UNSW) à Sydney. Peut-être même qu’il mangeait d’autres perroquets».

Pour vous donner une idée plus précise de la taille de cet oiseau, notez qu’il était à peu près deux fois plus massif que le kakapo, le plus gros perroquet vivant à notre époque. Notons par ailleurs que ces oiseaux nocturnes endémiques de Nouvelle-Zélande, qui vivent au sol, sont en danger critique d’extinction. Il n’en resterait que 144 dans la nature.

Crédits : Brian Choo, Université Flinders

D’autres géants disparus

Rappelons qu’il y a quelques semaines, une équipe de chercheurs annonçait avoir identifié l’un des plus grands oiseaux de l’histoire en Crimée. À en juger par la taille du fémur découvert, les paléontologues ont estimé que l’espèce (Pachystruthio dmanisensis) pouvait mesurer plus de 3,5 mètres de haut, et peser jusqu’à 450 kg. Ce qui en fait – au regard de ces proportions – l’un des plus gros oiseaux à avoir jamais existé.

Notre planète a également abrité d’autres “géants”. Comme Le moa, en Nouvelle-Zélande, ou encore l’oiseau-éléphant, sur l’île de Madagascar. Sans oublier les Dromornithidae d’Australie. Mais il ne sont “rien” comparés au Titan de Vorombe. L’oiseau, qui parcourait autrefois l’île africaine de Madagascar, pouvait peser jusqu’à 860 kilos. Il s’est éteint il y a environ 1 000 ans.

Articles liés :

Réchauffement climatique : les oiseaux ont du mal à suivre le rythme

Les oiseaux non éclos communiquent entre eux depuis l’intérieur de leurs œufs

Un oiseau vieux de 99 millions d’années avec un orteil incroyablement long