in

Découverte des plus anciennes pointes de projectiles connues d’Amérique

pointes de projectiles Amériques
Crédit : Loren Davis

Une équipe d’archéologues de l’Université d’État de l’Oregon annonce avoir découvert de nouvelles pointes de projectiles en Idaho. D’après la datation au radiocarbone, ces restes seraient des milliers d’années plus anciens que ceux trouvés auparavant dans la région. Les résultats de l’étude sont publiés dans la revue Science Advances.

Avant les années 70, les plus anciens outils connus d’Amériques  (pointes de lance et autres grattoirs découverts dans l’actuel État du Nouveau-Mexique) étaient datés d’environ 13 000 ans (technologie Clovis). Dès lors, on a longtemps pensé que les humains ne s’étaient répandus dans les Amériques qu’à la fin de la dernière période glaciaire.

Cependant, au cours de ces dernières années, des archéologues ont trouvé des preuves plus anciennes qui témoignent d’une présence plus précoce de l’Homme dans la région. Plus récemment, des empreintes de pas isolées dans le parc de White Sand suggéraient même que les premiers humains auraient atteint l’Amérique il y a entre 25 000 et 30 000 ans. Cette hypothèse fait néanmoins encore débat parmi les spécialistes.

Cette nouvelle découverte, en revanche, est beaucoup plus tangible.

Pointes de fléchettes

Une équipe décrit en effet treize pointes de projectiles, certaines complètes et d’autres fragmentaires, qui datent d’environ 15 700 ans selon la datation au carbone 14. Ces restes ont été isolés entre 2012 et 2017 sur le site de Cooper’s Ferry, le long de la rivière Salmon, en Idaho.

Il y a quelques années, des pointes de projectiles un peu plus jeunes (environ 13 500 ans) avaient été découvertes sur le même site. Les chercheurs étaient aussi tombés sur un foyer vieux de 14 200 ans et sur une zone de transformation des aliments contenant les restes d’un cheval.

La découverte de ces pointes révèle de nouvelles informations sur la façon dont les premiers humains de la région étaient capables d’avoir des pensées complexes.

 « D’un point de vue scientifique, ces découvertes ajoutent des détails très importants sur ce à quoi ressemblent les archives archéologiques des premiers peuples des Amériques« , précise Loren Davis, principal auteur de ces travaux. « C’est une chose de dire : nous pensons que des gens étaient ici il y a 16 000 ans ; c’en est une autre de le mesurer en trouvant des artefacts laissés derrière eux. »

pointes de projectiles Amériques
Crédits : Loren Davis

Un lien avec l’Asie

Les pointes sont également révélatrices par leur similitude avec celles trouvées à Hokkaido, au Japon, qui datent d’il y a 16 000 à 20 000 ans. Leur présence dans l’Idaho ajoute du grain à moudre à l’hypothèse selon laquelle il existe des liens génétiques et culturels précoces entre les peuples de l’ère glaciaire d’Asie du Nord-Est et d’Amérique du Nord.

« Les premiers peuples d’Amérique du Nord possédaient des connaissances culturelles qu’ils utilisaient pour survivre et prospérer au fil du temps. Une partie de ces connaissances peut être vue dans la façon dont les gens fabriquaient des outils en pierre, comme les pointes de projectiles trouvées sur le site de Cooper’s Ferry« , poursuit le chercheur. « En comparant ces points avec d’autres sites du même âge et plus anciens, nous pouvons déduire les étendues spatiales des réseaux sociaux où ces connaissances technologiques ont été partagées entre les peuples. »

Ces pointes de projectiles biseautées et élancées se caractérisent par deux extrémités distinctes, l’une affûtée et l’autre à tige. Elles étaient probablement attachées à des fléchettes plutôt qu’à des flèches ou des lances. Cependant, malgré leur petite taille, elles étaient probablement des armes mortelles pouvant tuer n’importe quel gibier de l’époque.

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.