in

Découverte de Stonehenge 2 ! D’immenses blocs sont enterrés à seulement trois kilomètres du premier site

Crédits : HypnoArt / Pixabay

Le célèbre site historique de Stonehenge en Grande-Bretagne n’en a pas fini avec ses mystères. En effet, à seulement trois kilomètres du site principal, c’est un autre site composé de blocs enfouis dans le sol qui a été découvert par des archéologues.

Depuis cinq ans, l’équipe de « The Stonehenge Hidden Landscapes », composée d’archéologues et de scientifiques, explore le célèbre site britannique de Stonehenge pour percer ses mystères. Ce lundi, c’est une annonce majeure qu’ils ont fait avec une grande découverte, celle de vestiges d’un grand monument préhistorique enterrés, à seulement trois kilomètres du site principal, et composé d’environ 90 blocs de pierre mesurant jusqu’à 4,5 mètres de hauteur.

C’est en utilisant des technologies de pointe telles qu’un radar de pénétration de sol qu’ils ont détecté la présence de ces pierres, dont environ 30 sont encore intactes. Elles sont enterrées sous un mètre de terre sur le site de Durrington Walls, ou « Superhenge », dans le sud-ouest de l’Angleterre, une grande enceinte du néolithique de 500 mètres de diamètre. « Ce que nous commençons à découvrir, c’est le plus grand monument de pierre préservé sous un talus qui n’ait jamais été découvert en Grande-Bretagne et peut-être même en Europe », déclare Vincent Gaffney, professeur à l’université de Bradford et archéologue en charge des recherches.

Les pierres ont été disposées il y a environ 4 500 ans en forme de C, une sorte d’arène constituée en demi-cercle, sur le site de Salisbury. Elles auraient été alignées avec la trajectoire du soleil pendant le solstice d’hiver. « Nous présumons qu’il s’agit d’une sorte d’arène rituelle », avance Vincent Gaffney, qui pense que ces blocs de pierre ont été enterrés afin de protéger leur symbolique religieuse.

Source : theindependant