in

Découverte de l’objet le plus éloigné jamais vu dans le système solaire

Crédit : Scott Sheppard / Carnegie Institution for Science

Une équipe d’astronomes annonce avoir identifié un objet à environ 140 unités astronomiques (UA) du Soleil. Si la découverte se confirme, il pourrait s’agir du corps le plus éloigné jamais repéré dans le système solaire.

La découverte vient d’être annoncée par Scott Sheppard, de la Carnegie Institution for Science (États-Unis), qui dirige la recherche de la mystérieuse planète X. Si la géante échappe encore à nos radars, cela n’empêche pas de tomber sur quelques surprises. Il y a quelques mois, Sheppard et son équipe avaient annoncé la découverte d’une planète naine – le Gobelin – située à 65 UA du Soleil. Ils sont également à l’origine de la découverte des 12 lunes supplémentaires de Jupiter. Aujourd’hui, place à ce qui pourrait être l’objet le plus éloigné de notre système jamais observé.

Plus de 20 milliards de km nous séparent

Et nous devons remercier la neige, pour cela. En effet, l’astronome Scott Sheppard devait il y a quelques jours tenir une conférence à Washington lorsqu’une tempête l’obligea à décaler son intervention. Pour passer le temps, le chercheur décida donc de passer en revue les dernières données capturées le mois dernier par son équipe à la recherche de l’hypothétique neuvième planète. C’est alors qu’il aperçut la présence d’un objet pâle, situé à environ 140 UA du Soleil (une UA équivaut à la distance Terre – Soleil).

2015 TG387 planète naine système solaire découverte
Dessin illustrant la position de 2015 TG387 – dit le Gobelin – à son point le plus proche du Soleil (65UA). Le nouvel objet découvert, lui, pourrait se positionner à environ 140 UA du Soleil. Crédits : Carnegie Institution for Science

Un peu moins de 6 milliards de kilomètres environ séparent la Terre de Pluton. Imaginez alors ce nouvel objet évoluant à plus de trois fois cette distance. Nous ne savons malheureusement pas grand-chose de ce nouveau corps, tant il est lointain et son orbite gigantesque. Et parce que cette découverte est toute récente, elle n’a pas encore été confirmée par un comité de lecture. Il faudra donc probablement patienter plusieurs mois avant d’en apprendre davantage sur ses propriétés, et si oui ou non il est influencé par un corps beaucoup plus grand et massif.

« Ces objets éloignés sont comme des miettes de pain qui nous mènent à la planète X, expliquait en effet l’année dernière Scott Sheppard, en marge de la découverte du « Gobelin ». Plus nous en trouverons, mieux nous pourrons comprendre le système solaire extérieur et la possible planète qui, à notre avis, façonne leurs orbites – une découverte qui redéfinirait notre connaissance de l’évolution du système solaire ».

Source

Articles liés :

Découverte d’un “chaînon manquant” dans l’évolution des planètes

Et s’il n’y avait pas de “neuvième planète”, après tout ?

Il pourrait y avoir de la vie sur cette exoplanète proche, finalement