in

Découverte de fossiles d’araignées qui vivaient à l’époque des dinosaures

Crédits : Paul Selden

Une équipe de paléontologues annonce la découverte de fossiles d’araignées datant du Crétacé. Les anciens arachnides, qui avaient des yeux qui brillaient dans le noir, vivaient probablement la nuit. Les détails de l’étude sont publiés dans le Journal of Systematic Palaeontology.

Une découverte exceptionnelle

Retrouver des araignées fossilisées, c’est rare. Très rare même parce que les corps sont mous. En effet,il n’y a aucun os, aucune carapace, aucune surface dure favorable à la fossilisation. C’est pourquoi la plupart des arachnides et insectes anciens sont généralement retrouvés piégés dans l’ambre. Mais rare ne veut pas dire impossible comme en témoigne cette nouvelle découverte dans la Formation du Jinju, en Corée du Sud. Une dizaine d’araignées fossiles ont été retrouvées. Chacune mesurait moins de deux centimètres et évoluait à l’époque des dinosaures.

Si vous vous baladiez dans la région il y a environ 110 millions d’années en pleine nuit, vous auriez alors pu les apercevoir : des paires d’yeux brillant dans le noir braquées sur vous. Car c’est bien ce qui caractérise ces anciens arachnides. “Parce que ces araignées ont été préservées sur un rocher sombre, leurs yeux ont été mis en évidence“, explique Paul Selden de la KU’s Biodiversity Institute et principal auteur de l’étude. “J’ai réalisé que c’était probablement un tapetum – ou tapis clair – une couche réfléchissante située au fond de l’œil“.

araignées fossiles
Deux des spécimens de fossiles découverts en Corée avaient des yeux réfléchissants. Crédits : Paul Selden

Piégées dans les sédiments

Certaines araignées modernes présentent des yeux avec un tapetum (notamment celles qui chassent la nuit). Cependant, une telle caractéristique anatomique n’avait jusqu’à présent jamais été recensée chez une araignée fossilisée. Quant aux raisons qui ont permis cette exceptionnelle préservation, le chercheur propose un scénario. “Normalement, ces araignées auraient dû flotter dans l’eau et se décomposer. Mais elles semblent ici avoir sombré, ce qui a permis de les tenir à l’écart des bactéries.Ces roches sont également couvertes de petits crustacés et de poissons, donc il y a peut-être eu un événement qui les a piégés au fond de l’eau“.

À l’époque, le paysage sud-coréen était en effet très différent de celui d’aujourd’hui. La région était autrefois tapissée de bassins peu profonds où prospéraient poissons et bivalves avec quelques dinosaures et ptérosaures autour. Les corps des araignées se sont ainsi retrouvés enfouis dans les sédiments de l’un de ces lacs. Les minéraux ont ensuite transformé le corps de ces araignées, les préservant pendant des dizaines de millions d’années. Même les poils qui les recouvraient autrefois leurs pattes sont encore visibles.

Source

Articles liés :

Ces petites araignées nourrissent leurs bébés avec du “lait”

Des araignées transformées en “zombies” par des guêpes

Les araignées “se donnent rendez-vous” dans nos maisons à 19 h 35