in

Découverte d’une nouvelle espèce, le dragon de mer rubis

Crédits : Western Australian Museum

C’est un peu par hasard que des chercheurs américains ont récemment découvert une toute nouvelle espèce de dragon de mer. Le Phyllopteryx dewysea, ou « dragon de mer rubis », découvert en Australie, vient donc s’ajouter à la biodiversité.

Ce sont les chercheurs de l’Institut d’océanographie Scripps, en Californie (États-Unis) qui sont à l’origine de cette découverte, réalisée un peu par hasard. En déplacement en Australie, l’équipe devait à la base simplement étudier les dragons de mer, une espèce de poisson marin proche des hippocampes, afin de mieux comprendre leur fonctionnement et ainsi mieux appréhender leur protection.

Deux espèces de dragon de mer étaient jusque là connues, le dragon de mer feuillu (Phycodurus eques) et le dragon de mer commun (Phyllopteryx taeniolatus). Mais l’équipe de chercheurs a donc découvert une troisième espèce, baptisée Phyllopteryx dewysea, ou « dragon de mer rubis », en lien avec sa couleur.

En étudiant des individus, ils sont tombés sur un mâle rouge portant des œufs et qui présentait des différences génétiques avec les autres sujets étudiés. Pour s’assurer qu’il s’agissait là d’une nouvelle espèce, ils se sont basés sur des images obtenues par tomographie (une technique d’imagerie qui permet de reconstruire le volume d’un objet à partir d’une série de mesures effectuées par tranche depuis l’extérieur de cet objet — Wikipedia) pour modéliser le dragon de mer en 3D. Une modélisation qui a confirmé la présence de cette troisième espèce : « Nous avons alors pu voir plusieurs éléments du squelette qui étaient distincts des deux autres espèces, ce qui corrobore la preuve génétique » a expliqué Josefin Stiller, l’une des auteurs de l’étude.

Source : Royal Society Open Science

– Crédits photo : ©Western Australian Museum